Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 15:06

 

             

Qui eût cru l’an dernier lorsque Philippe Chataignon, notre sympathique arracheur de dents de la place du marché, imagina modestement la première édition de l’Electr’Enduro à la Dame Blanche que cette manifestation rejoindrait un an plus tard dans l’univers Dalinien la gare de Perpignan au centre du monde ?

 

Electr’Enduro accueillait en effet ce dernier week-end la seconde saison de ce qui deviendra, soyons-en sûrs, une série digne des meilleures sagas américaines et un événement de renommée mondiale. Si, si, si ! C’est dans l’enceinte du parc du Boulard, dont à cette occasion de très nombreux chaponois découvraient l’existence tant on la leur avait cachée jusque là, que s’est déroulée la manifestation. Les meilleurs professionnels locaux du VTT électrique, dont deux chaponois, s’étaient donnés rendez-vous dans les stands du village animé de mains de maîtres par les bénévoles de Philippe pour beaucoup issus de l’assoç. « Bien Vivre à Chaponost ». On exposait même les dernières innovations de l’industrie automobile en matière de véhicules électriques. Dieu, que la Tesla est jolie !

Plus de 200 coureurs étaient attendus ce dimanche malgré une météo menaçante qui n’a pas empêché les courageux émules de la petite reine de pédaler héroïquement dans une boue collante et glacée.

 

Signe du retentissement que connaîtra assurément l’événement, les huiles locales honoraient le parc de leur présence : notre député et Président du département, Christophe Guilloteau, qui avait fait le déplacement, et Damien Combet, notre maire, entouré de la plupart de ses adjoints et conseillers, serraient des louches et distribuaient à qui mieux mieux bises et free hugs. Les medias ne manquaient pas non plus à l’appel, télévisions en tête avec M6 et FR3.

 

Ce week-end restera à n’en pas douter une référence sportive et le point de départ d’une manifestation à rythme annuel et pourquoi pas mondiale à l’image de l’ultra-Trail du Mont Blanc, du marathon des sables ou des plus célèbres marathons organisés par les grandes capitales. Preuve que les initiatives locales bien coachées par un leader charismatique accompagné de bénévoles motivés peuvent être couronnées de succès même sur fonds essentiellement privés.

                               

On découvrit à cette occasion la splendeur du parc du Boulard qu’aucune municipalité n’avait jusqu’à ce jour pris soin de mettre en valeur ; Qui en effet connaissait il y a trois jours l’existence du charmant pigeonnier au centre de ce poumon vert situé en plein cœur de notre village ? Les derniers travaux de remodelage de cet extraordinaire espace sont en cours d’achèvement et l’on pourra bientôt s’y promener au calme, y divertir les enfants sur une aire de jeux conviviale et, qui sait, s’y rafraîchir les soirs d'été d’un jus de fruit à la terrasse du pigeonier. Belle promesse de campagne tenue par Damien Combet et son équipe !

                           

Et dire que Pierre Menard prévoyait d’y édifier un immeuble de logements sociaux ! Il avait alors, en même temps que son âme au diable, vendu le terrain à l’EPORA, laissant sans vergogne ses successeurs confrontés à un casse-tête financier à 800 K€. Il est vrai qu'il ne se préoccupait aucunement de la pression fiscale supportée par nos concitoyens.

 

Bon vent donc à Electr’Enduro, et à l’année prochaine dans un parc du Boulard enfin sublimé !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                     

Repost 0
Published by Scapin - dans Société
commenter cet article
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 09:22

 

 

Micro-crédit CCASEnfin une initiative positive, intéressante, intelligente !

 

Lorsque l’on connaît le succès rencontré par le système des microcrédits depuis une trentaine d’années dans les pays émergents, et en particulier en Asie du Sud Est et en Amérique latine, On ne peut que se féliciter de son développement dans une France menée à la ruine depuis plus de trente ans par des dirigeants politiques imprévoyants et irresponsables, de droite comme de gauche, et qui persistent encore aujourd’hui dans leurs méfaits.

 

Ces financements de microprojets orientés vers l’initiative entrepreneuriale et la création de richesse ne peuvent qu’être bénéfiques au développement local. Espérons que la convention signée entre la Caisse d’Épargne et le C.C.A.S. de Chaponost fera montre de la même efficacité qu’au Bengladesh où le système a été inventé.

 

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by Scapin - dans Société
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 14:05

  Repertoire-3 0014-copie-1

 

 

La cérémonie d’hier au monument aux morts fut empreinte d’un profond recueillement et d’une grande émotion à l’évocation du souvenir de nos poilus de 14/18 mais aussi de tous nos soldats qui ont accompli avec courage et abnégation le sacrifice suprême de leur vie pour l’honneur de notre drapeau sur tous les théâtres d’opérations. Ainsi ne seront désormais plus laissés dans l’oubli nos valeureux soldats tombés loin de chez nous, que ce soit pendant les « sales » guerres au Tonkin ou dans les djebels, ou  au cours des « opex » au Kosovo, en Afrique, en Afghanistan ou ailleurs. C’est tout à l’honneur de notre Président de réunir désormais tous les fils de France, morts pour elle, dans un hommage unique de la nation célébré ce « Memorial Day ».


Repertoire-3 00171Les élus municipaux étaient présents, de la Copie de DSC 00421majorité comme de l’opposition, et même notre député qui, en même temps qu’il nous assurait du soutien de la représentation nationale, étrennait opportunément à cette occasion les galons tout neufs de Colonel de réserve que lui avait remis la veille un Général de Corps d’Armée à l’hôtel du gouverneur militaire de Lyon.


Repertoire-3 00311

Il ne manquait pas un bouton de guêtre, aurait dit le Maréchal Leboeuf, et la cérémonie eut pu apparaître comme exemplaire si notre maire, une nouvelle fois emporté par son naturel penchant idéologique, ne s’était laissé aller à ses vieux démons et n’avait glissé dans son discours, comme l’an dernier, une phrase assassine envers « les horreurs du nationalisme ».

 

Repertoire-3 00221

L’on rappellera ici que, sans nier les abominables excès du nationalisme « dominateur » qu’illustrèrent hélas aussi bien Adolphe Hitler et Benito Mussolini que Lénine, Staline et autres Mao Zedong, il existe un nationalisme « libérateur », vertu fondée sur l’indépendance de la nation, la souveraineté et le droit des peuples à disposer d’eux même. Péguy ne défendait pas autre chose qui combattait Jaurès coupable de pacifisme pré-munichois, annonciateur de l’internationale socialiste et précurseur du slogan « plutôt rouge que mort ». Charles Péguy est mort pour la France, le 5 septembre 1914 à Villeroy, Seine et Marne.


Encore un petit effort, monsieur le maire, et, peut être, dès l’année prochaine, aurai-je le plaisir et l’honneur de vous adresser dans ces colonnes de sincères félicitations pour l’organisation d’une irréprochable cérémonie du 11 novembre.

 

 

 


Repost 0
Published by Scapin - dans Société
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 17:47

dubellay

« Plus mon petit Liré, que le mont Palatin, et plus que l’air marin la douceur angevine ». Ainsi Joachim du Bellay célébrait-il, au XVIème siècle, la douceur de vivre entre Maine et Loire sous le règne de François 1er.


apprenti sorcierLes angevins d’aujourd’hui seraient-ils du même avis après que leur bien aimé maire socialiste, Jean Claude Antonini, porté par les respectables mais naïfs sentiments humanistes qui caractérisent le peuple de gauche,  eût joué les apprentis sorciers en ouvrant grand les portes de la cité du roy René à l’immigration africaine ? L’on peut en douter à la lectlogo ouestfrancefrure de la presse régionale relatant le tsunami migratoire qui submerge la ville depuis plusieurs mois et la transforme en poudrière sociale.


Gardons nous de nous gausser de l’aventure qui  survient à nos concitoyens du val de Loire ! Pierre Menard, aussi naïf et narcissique qu’Antonini, a mis d'autorité, et sans les consulter, les doigts des chaponois dans l’engrenage d’une machine infernale qui pourrait bien transformer durablement le paysage de l’aqueduc ! Guidé par son souci permanent de paraître, il se félicite sans nul doute de l’article paru à sa gloire dans Charlie Hebdo, cette feuille de chou d’ultragauche éditée par ses copains.


burka

 Charlie HebdoSoyons bien assurés que cette gazette sera lue à Kaboul comme à Jalalabad et Kandahar et que nous risquons bientôt, comme nos amis angevins, de voir déferler sur les rives du merdanson pléthore de migrants Wahhabistes ou salafistes qui ne manqueront pas de venir troubler la quiétude de notre village en réclamant la protection de notre maire qui ne saura alors refuser à certains ce qu’il a concédé à d’autres.


D’aucuns reprochèrent il y a peu à mon maître le titre de l’article originel qu’il consacra à la question de l’accueil des Afghans de Chaponost ! Prenons date et donnons rendez-vous à Pierre Menard dans quelques mois !





Repost 0
Published by Scapin - dans Société
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 17:29

 


Les créateurs de la mode automne-hiver ont remis au gout du jour, dans leurs collections 2009/2010, le port par nos belles d’accessoires en peau de léopard.

 

Est-ce la raison pour laquelle Pierre Ménard décida hier de revêtir un caleçon de même facture et, tel Tarzan l’homme singe, d’importer dans notre village les habitants de la « jungle » de Calais ?

 

 Toujours est-il qu’il s’apprête à accueillir cinq des dix migrants afghans placés en rétention à Lyon à la suite de l’opération nordiste et à les loger dans une maison de la rue Devienne appartenant à la mairie, donc aux frais du contribuable chaponois qui n’a pas encore digéré le coup de bâton administré par sa bande à l’occasion de l’envoi des avertissements d’impôts locaux. L’avis des voisins de cette maison a-t-il été sollicité ? Ont-ils seulement été informés ?

 

Les bons sentiments personnels de notre maire sont par définition respectables mais il ne nous paraît pas que les 56,65 % des électeurs chaponois qui ont porté Pierre Ménard à la mairie aient exprimé par là une intention de faire de notre village un nouveau Sangatte.

 

A quand des camps de réfugiés sous l’aqueduc du Plat de l’air ?

 

 


Repost 0
Published by Scapin - dans Société
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication