Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 09:33

 

 

meuteSi le regretté poète Albert Vidalie était encore de ce monde qui écrivit en 1969 « Les loups » sur une musique de Louis Bessiere pour Serge Reggiani, il aurait pu, moyennant quelques modifications mineures, adapter les paroles de son chef d’œuvre à la situation que connaît notre village depuis hier soir. Les circonstances ne sont certes pas aussi dramatiques que celles visées par la chanson mais le sentiment de délivrance demeure le même.

 

 

J'aimais ton rire, charmante Elvire.

 

Mais ça, c'était avant ! ... Avant qu'ils ne regardent vers Chaponost ; avant qu'un édile vieillissant ne leur ouvre la voie en leur tendant les bras. Alors, ils occupèrent la mairie, bâtirent dans les quartiers pour attirer leurs congénères. Puis ils imposèrent leur loi en parfaits doctrinaires à une population exaspérée. Le béton bouffait le paysage.

 

Et tu cessas de rire, charmante Elvire.

 

Et puis la résistance s'organisa. D'abord balbutiante et isolée, puis étoffée mais en ordre dispersé jusqu'à ce jour de mars où les prémices de l'union rassemblèrent dans la rue plus de 10% de la population. Alors, un nouveau Jean Moulin fit son apparition qui, à force d’énergie, de travail et de conviction, parvint à fédérer les divers mouvements en une opposition unique et déterminée.

 

Et alors,

 

Tu peux sourire, charmante Elvire.

 

Les fous, ououh ! ouououh !

Les fous ont quitté la mairie.

Ah ! Tu peux rire, charmante Elvire.

Les fous ont quitté la mairie. 

 

 

Résultats Chaponost 2

 

 


 

Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 15:32

 

 

 

carte d'electeurUne nouvelle fois nous emprunterons au Général l'une de ses plus célèbres citations (1) qui s’accorde pleinement à l'histoire de notre cité. Chaponost s'est en effet libéré par lui même, par son peuple, non pas dans un combat guerrier comme Paris en 1944, mais dans un affrontement démocratique tranché à la régulière par le verdict des urnes.

 

Comme en 1944, nous devrons relever les défis hérités de l'ère menardienne. Il faudra panser les plaies infligées à la concorde villageoise par six années d'un obscur despotisme, relever les décombres laissés jusque sur la place centrale par des apprentis-sorciers bâtisseurs, réhabiliter et redorer le blason d'une fonction d'élu vouée tout entière au service de tous les citoyens sans le moindre esprit partisan... etc ...

 

Que de chantiers à mener de front par Damien Combet et son équipe à qui notre rédaction adresse en même temps que ses félicitations ses meilleurs vœux de courage, de persévérance et de succès dans la  difficile mission de redressement moral et matériel qu'ils se sont fixée !


 

 liberation-de-paris-123

 

 

(1) Charles, Général de Gaulle : Discours de l'hôtel de ville de Paris, 25 août 1944.

 

Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 14:33

 

 

Les dernières péripéties de la campagne qui s ‘achève ce soir ne nous incitent pas au revirement vers une attitude de confiance en Pierre Menard et sa clique.


 Danger Menard

       Cet homme est dangereux !

 

Son projet de construction d’un immeuble de logements dans le parc du Boulard révélé récemment alimente la dernière goutte d’eau qui fait déborder le vase des ses perfides manœuvres en sous-main. Pour quelqu’un qui se targue de vouloir construire sans écolos une commune écologiste, cela promet !


Ses multiples tentatives de manipulation des Chaponois, comme par exempleSupermenteur-copie-1 l’envoi, la semaine dernière, de ses sbires à la pêche aux voix des électeurs potentiels  des Tilleuls en leur instillant sournoisement dans le creux de l’oreille que la liste de Damien Combet est un sous-marin du Front National, relèvent des pires méthodes de désinformation dignes de la propagande poutinienne. Qui pourrait croire à de telles fariboles lorsque l’on relève sur la liste en cause la présence de Jean François Perraud, fils d’un ancien maire plus que modéré, en troisième position, d’une jeune beurette et d’une néerlandaise représentant l’Union Européenne un peu plus loin et de bien d’autres encore, insoupçonnables de compromission FN, tous unis sous la conduite d’un leader qui fait montre depuis le début de la campagne d’un respect exemplaire pour ses adversaires et les opinions diverses exprimées par les électeurs et fait preuve d’un charisme reconnu et d’une volonté de rassemblement à toute épreuve?


maireNous élisons dimanche prochain celui, celles et ceux qui conduiront les affaires de notre commune pour les six prochaines années. Du fait d'une confrontation limitée à deux listes, il n’y aura qu’un seul tour à Chaponost. Soyons lucides jusque dans l’isoloir au moment de glisser notre bulletin dans l’enveloppe.


Bon choix Mesdames, bon choix Mesdemoiselles, bon choix Messieurs...

 

 

 

Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 14:55

 

parc boulard

 

 

Le webmaster de la bande à Menard ironisait tantôt de façon fort chattemite et provocatrice sur le coût exorbitant de l’une des mesures proposées par « J’aime Chaponost » : Un million d’€uros pour la construction d’un parking de soixante places susceptible de desservir à la fois la place du marché et le futur parc du Boulard aménagé.


Etonné par le chiffre, mon maître me chargea d’enquêter sur la crédibilité d’une telle évaluation tant elle semblait exagérée ; rendez-vous compte, près de dix-sept mille €uros l’emplacement ! Une fortune ! Quasiment le prix d’un box en centre ville de Lyon !


EPORA 2 modifié-1Quelle ne fut pas ma surprise et mon effarement d’apprendre au cours de mes investigations que le tènement immobilier destiné à supporter cet investissement avait été cédé récemment en loucedé à l’EPORA à la demande expresse de nos élus pour un prix de huit cent mille €uros !


Dés lors, on comprend mieux le chiffre de un million cité plus haut par l'un des godillots du maire : Deux cent mille €uros de construction du parking (Trois mille €uros l’emplacement. Ouf ! Nous retrouvons des coûts plus raisonnables) auxquels il convient d’ajouter huit cent mille €uros de remboursement de l’endettement indirect contracté par les élus sur le dos des générations futures auprès de l’EPORA. Ce n’est pas la première fois qu’ils procèdent de la sorte, masquant ainsi l’endettement réel de la commune.


Au surplus, si l’on se réfère à la mission que se fixe lui même l’Etablissement Public Foncier, il apparaît évident que Menard et sa bande ont bien l’intention de réaliser dans le parc du Boulard à plus ou moins brève échéance une opération d’envergure de construction de logements ; le portage de l'EPORA n'est en effet pas éternel.


Densification BoulardEt voilà d’ores et déjà tenu le défi  numéro 10 du programme de Menard : la valorisation du parc du Boulard ! Pas sûr que les lecteurs dudit programme aient bien compris que valoriser signifiait densifier l’habitat aux abords immédiats voire sur le site même du parc.


D’ici à ce que l’on y bâtisse un ensemble de datchas pour loger dans la verdure les caciques du parti, des frères dans le besoin ou des copains méritants …


 

étang Boulard

Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 17:57

 

 mur des cons V

 

Françoise Martres, ci-devant présidente du très gauchisant Syndicat de la Magistrature, a été mise en examen le mois dernier pour avoir édifié un « mur des cons » dans l’enceinte de son syndicat. Il nous souvient que l’affaire fit grand bruit et moultes vagues dans le monde politico-journalistique au printemps 2013.

 

Le panneau d’affichage de la magistrate injuriait et ridiculisait nommément un certain nombre de personnalités, plutôt classées à droite, et quelques figures emblématiques de la Sarkozie à commencer par le premier d'entre elles, justifiant ainsi largement la qualification d’ « injures publiques » retenue par la doyenne des juges, Sylvia Zimmermann, comme chef d'accusation.

 

Le mur de Pierre Menard qui s’élève irrémédiablement depuis quelques semaines sur la place du marché n’est certes pas tout à fait de la même veine. Il n’en demeure pas moins que le choix discutable de l'emplacement comme l’esthétique fort contestable de cet ouvrage aveugle, défiant les regards des Chaponois qui observent le spectacle de la place depuis le belvédère de la rue Chappard, constitue une réelle insulte faite à nos concitoyens et au bon goût architectural.

 

Sauf à offrir un défouloir aux tagueurs de tous poils qui ne manqueront pas, si l’on ne fait rien, de fondre sur ce chevalet improvisé comme la misère sur le pauvre monde, nous proposons au futur maire dont le nom sortira des urnes dimanche prochain de faire appel à un véritable artiste de street-art dont le talent et la renommée nous assureront de la qualité de sa réalisation. On dit en effet qu’il est une règle non écrite mais sacrée dans l’univers des tagueurs : On ne tague jamais par dessus l’œuvre d’un confrère. 

 

 

mur Menard

 

 


Repost 0
Published by Scapin - dans Centre culturel
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 11:51

 

 Canossa

 

En vénerie on appelle cela l’hallali, lorsque l’animal de chasse, épuisé par une trop longue course, sent que ses forces l’abandonnent, que sa harde ne suffit plus à le soutenir, qu’il lui faudra bientôt sans doute faire face à la meute pour un dernier baroud avant l’issue fatale et la curée. Il tente alors fréquemment une dernière ruse qui n’abuse que très rarement les veneurs aguerris ; le vieux cerf lance vers les chiens un jeune daguet dont les voies pourraient tromper les limiers. On appelle cela « donner le change ».

 

Les manœuvres tentées par Menard et sa bande depuis quelques jours s’apparentent étonnamment à celles du vieux cerf à bout de souffle.

 petit banc

Cela a commencé dès le 13 mars sur son site. Bien évidemment, ils allaient faire tout ce que propose « J’aime Chaponost » : le premier tiers de la place du marché serait restitué aux piétons (sans blague !), les blocs de béton inesthétiques n’étaient bien sûr que provisoires (c’est évident !), on allait les remplacer par des fauteuils et des bancs, le parvis de l’église serait de nouveau transformé (ben voyons !), on allait même créer un parc à vélos !  etc … C’est tout juste si Damien Combet et les siens ne leur avaient pas piqué leurs idées !

 

 

 

 

gendarme allongéSeconde esquive et nouvelle démarche de repentance vendredi dernier, sans doute en réponse aux grincheux qui trouvent trop dangereux le carrefour Chausse / Joffre. Les automobilistes ont eu la surprise de se voir dévier de l’avenue une bonne partie de la journée pour cause de construction d’un "gendarme-allongé" destiné à ralentir les voitures descendant du rond point de la mairie.

 

Outre que cela  contribuera une fois de plus à faire la fortune non seulement des copains carrossiers de Menard mais aussi celle de ses copains mécaniciens puisqu’il faudra remplacer des amortisseurs en plus des tôles froissées, et au risque de nous répéter, cela n’ôte rien à la dangerosité du site comme nous l’avons souligné à moult reprises. Pourquoi s’acharner à refuser la solution la plus simple qui consiste à mettre en sens unique la rue Jules Chausse de la place vers la poste jusqu'à la rue des justes ? De mauvaises langues prétendent que c’est pour satisfaire la demande pressante d’une commerçante amie.

 

Nous ne saurions croire que Pierre Menard ait pu sacrifier la sécurité des Chaponois à la croissance du chiffre d’affaires d’une boutique, au risque de se voir, comme d’autres avant lui, placé sur écoute puis mis en examen pour trafic d’influence et mise en danger de la vie d’autrui !

 

 

 


 

Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 16:12

 

 

Courrier Menard V.1.1A tout seigneur tout honneur ! Il aura fait mieux que Wladimir Poutine aux J.O. de Sotchi ! Pierre Menard se décerne à lui même treize médailles de Super Menteur dans l’ultime courrier qu’il adresse aux Chaponois en date du 10 mars 2014 ! Nous avons compté onze médailles sur la première page et deux, mais non des moindres sur la seconde.

 

Le chant du cygne ? ... qui sait ?

 

Prétendre que mon maître vota pour lui en 2008 ! Il faut vraiment être gonflé et, comme Maurice, pousser le bouchon un peu loin !

 

Souligner la compétence de son équipe alors que la population n’en peut mais des réalisations absconses du couple damné des Laurel et Hardy de l’urbanisme et de la voirie que personnalisent Pillard et Geron.

 

urbanisme menardien

 

Insister sur ses qualités d’écoute alors qu’il fit fi des mille manifestants du 14 mars 2013 comme des huit cents et mille cinq cents signataires des deux pétitions !

 

L’intérêt général bien compris en faveur de la gauche en général et de ses œuvres outre Europe en particulier ! Même remarque en ce qui concerne le service sélectif de tous les Chaponois !

 

Mieux encore ! Il apparaît évident à notre futur-ex-maire que l’opposition s’est ralliée à son panache blanc ! A l'entendre, elle plébisciterait la cantine municipalisée (avec son cortège d’agents municipaux ad vitam aeternam), l’aménagement du parc du Boulard (quel aménagement ?), et, last but not least, l’espace culturel (tiens, on y revient !) de l’interlude qui défigure la place centrale et coûtera fort cher au contribuable ! Qui le rend si hardi de parler ce langage ? Des noms, des noms … !

 

Comment la municipalité pourrait-elle se donner sur un second mandat les moyens d’un urbanisme maîtrisé alors qu’elle en a été incapable depuis six ans ?

 

Quant à l’écoute … !

 

Manif

 

Et l’on revient sur le débat « animé de façon indépendante », par les hommes-liges de Pierre Menard à la M.J.C. ! La même indépendance sans FB Menarddoute que celle de Pierre Menard lui même, socialiste sans l’être tout en l’étant comme il le proclame sur sa page Face Book !

 

Reste l’écologie ! Vaste programme mais bien creux dans la bouche de Menard après qu’il ait viré l’ayatollah Martel et subi l’affront de Jean Charles Kohlhaas, le seul véritable écologiste élu en 2008, qui le snobe depuis plus d’un an pour marquer son profond désaccord avec sa politique. Prétendre vouloir bâtir une commune écologique dans ces conditions relève encore du pur mensonge.

 

Mais les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent, c’est bien connu.

 

 

 


 


Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 19:28

 

Canossa

 

 

Chaponost n'abrite pas le château de la Comtesse Mathilde de Toscane ni n'accueille en séjour le saint évêque de Rome et nous ne sommes pas au XI ème siècle lorsque le futur souverain du Saint Empire Romain Germanique vint avec humilité s'agenouiller devant le Saint Père pour expier ses fautes et obtenir la levée de son excommunication.


 

Carrefour dangereuxPourtant, une fois n'est pas coutume, Pierre Menard, ou peut être  plus probablement Alain Geron, son adjoint à la voirie, vient d'accomplir une partie du chemin de Canossa en faisant enfin implanter un panneau préventif attirant l'attention des automobilistes sur l'extrême dangerosité que présente le carrefour Chausse / Joffre sur laquelle nous alertions nos lecteurs dés le mois de juillet dernier.


 

Si l'initiative est louable, ce demi-aveu d'incompétence se révèle toutefois très insuffisant pour être pardonné ; le danger du site n'en est en effet pas amoindri pour autant le moins du monde. La solution paraît pourtant simple : Pourquoi ne pas aller jusqu'au bout de la démarche de repentir et ne pas rétablir le sens unique de circulation de la rue Jules Chausse qui prévalait avant le massacre de la place sur la courte portion reliant la rue maréchal Joffre à la rue des justes ? Le danger serait ainsi éradiqué et l'on retrouverait l'usage des places de stationnement supprimées et pourtant si utiles pour se rendre à la boulangerie.


 

Il est fort probable que l'excommunication bien méritée soit confirmée dans quinze jours sans la moindre absolution.

 


 

 

 

Repost 0
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 17:46

 

 

étiquetteNotre billet du 4 mars dernier a suscité moult émotions et de nombreuses réactions parmi nos lecteurs, y compris de la part de certains supporters de Pierre Menard qui nous sont fidèles. Merci à tous ceux qui nous ont adressé des commentaires sur nos pages, des mails ou des appels téléphoniques. Merci en particulier à notre amie qui nous a fait parvenir le texte d’une note adressée le 13 février par le bureau des élections du ministère de l’intérieur à tous les préfets en réaction à une protestation dont il avait été saisi par l’AMRF, l’association des maires de France. Nous la reproduisons ci-dessous.

 

Damien Combet serait bien inspiré d’exiger de la part du fonctionnaire obtu qui l’a reçu tantôt qu’il corrige son fameux formulaire en effaçant la case litigieuse ou en y faisant figurer la mention « sans étiquette »


 

 

"Candidatures sans étiquette"

Nous vous rappelons que l'étiquette correspond à la sensibilité politique d’un candidat et d’une liste de candidats et est totalement libre. Il n’existe d’ailleurs aucune liste des étiquettes. Le candidat et/ou la liste de candidats peuvent se déclarer « sans étiquette » soit en l’indiquant formellement sur la déclaration de candidature soit en laissant vide la partie « étiquette » de cette déclaration.

 

Les préfectures ne peuvent pas refuser d’enregistrer une candidature au motif qu’elle ne ferait pas apparaître d’étiquette politique. 

 

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 09:37

 

 

L'Etat PSCependant que la pieuvre P.S. si chère à Pierre Menard étend ses tentacules à tous les niveaux de l’Etat. Nos nouveaux big-brothers au pouvoir n’ont de cesse que d’étiqueter, voire de ficher tout un chacun. Damien Combet en fit la triste expérience qui se présenta tantôt à la préfecture pour déposer officiellement la candidature de la liste « J’aime Chaponost ».

 

Le fonctionnaire préposé à l’enregistrement exigea qu’il déclare sous quelle étiquette politique il se présentait, c’étaient les instructions, il était obligatoire de remplir la case du formulaire, sinon, pas d’enregistrement possible, l'application informatique ne l'accepterait pas. Se heurtant au légitime refus de Damien, l’agent public l’interrogea alors sur les engagements partisans éventuels de chacun de ses colistiers. Le candidat opposa à nouveau un refus catégorique d’obtempérer à cette inquisition administrative!

 

La situation étant bloquée notre rond-de-cuir imposa d’autorité le contenu de la case en cause qui paraissait le plus adapté à son petit raisonnement bipolaire : Puisque la liste adverse était étiquetée P.S., celle de Damien Combet était forcément étiquetée UMP-UDI. Circulez, il n’y a rien à voir !

 

Et c’est ainsi que nous en arrivons à Chaponost à une situation des plus cocasses où, pour la préfecture, la liste P.S de Pierre Menard se réclame urbi et orbi du soutien douteux du MoDem alors que la liste indépendante de Damien Combet se voit imposer contre sa volonté par l’administration l’étiquette UDI partiellement composée du MoDem !

 

Va comprendre Charles ! Aux élections, on vote comme on aime !

 

 

 

Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication