Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 09:52



Moi qui regrettais mon absence mercredi soir, salle des fêtes, mon maître m’ayant convié à une soirée cinématographique Chti-lyonnaise  poursuivie autour d’une conviviale assiette de moules-frites arrosée de bière du pays des corons !

Il semble boxe.jpgque je n’ai rien manqué d’intéressant en n’assistant pas au pugilat concocté par la MJC et le Centre Social, tous deux associations politiquement neutres comme de bien entendu. Si je devais en croire mes lecteurs, la claque était organisée de mains de maître comme aux plus beaux jours de la place rouge de Moscou avant 1989 ou du Reichsparteitagsgelände de Nuremberg dans les années 30.

Je n’ose le penser ! Surtout venant de Pierre Ménard qui, pour avoir marqué sa franche opposition aux partisans de Jacques Gouttebarge durant toute la campagne qui s’achève, ne s’en est pas moins montré un adversaire plutôt honnête, n’usant de manœuvres que dans les limites classiques des us et coutumes qui prévalent en ces périodes. Je veux parler, par exemple, de la ridicule tentative avortée de captation du soutien MoDem de Roland Crimier ou du contenu de son dernier tract consacré à la preuve par cinq et teinté d’une coupable agressivité.

On peutapprenti-sorcier.jpg vouloir terrasser un ennemi, on se doit de respecter un adversaire. Aussi, je veux considérer, avec naïveté sans doute, que les noms d’oiseau et les excès dénoncés sur ce site ne provenaient pas d’honnêtes militants de la cause Ménard mais plutôt de stupides nervis incontrôlés par d’apprentis sorciers et ignorants des nuances du vocabulaire. J’en veux tout aussi naïvement pour preuves les saines réactions à cet égard des Sylvestre, instituteur et autre vieil observateur.

L’heure n’est plus à la propagande. Rendez-vous donc dimanche soir après 18h00 à la mairie pour la proclamation des résultats.
moules-frites.jpg


Allez !

Salut les chti biloutes ! Hein !


Repost 0
Published by Scapin - dans Elections 2008
commenter cet article
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 16:25


Mon cher ami,
undefined


Vous me rapportez que la place du marché avait ce matin de faux airs des congrès que savent organiser nos cousins d’outre Atlantique lorsqu’au sein des conventions de leurs formations partisanes ils désignent dans une atmosphère festive le champion qui défendra leurs couleurs dans l’ultime débat pour l’accession au bâtiment blanc du 1600 de l’avenue de Pennsylvanie. Rien ne manquait paraît-il dans l’organisation de votre cher Jacques, ni le gu
ichet bariolé, ni les baudruches multicolores, ni les friandises généreusement et gracieusement distribuées à qui voulait. Le libertin que je suis ne regrettera que l’absence des jeunes filles à pompons qui égayent souvent, aux Amériques, ce genre de manifestation. L’esprit de convivialité était en outre encore avivé par les joyeux drilles de la corporation des chasseurs qui animaient comme chaque année leur traditionnelle fête du sang de cochon.

Vous avez, me dites-vous, échangé quelques mots avec le candidat de l’utopie et qualifié sa poignée de main de franche et amicale. Il est fort regrettable qu’un homme de sa qualité ne semble pas désireux de s’affranchir des chaînes de l’idéologie égalitariste qui le dessert dans l’esprit de nombre de nos concitoyens appelés à garnir les urnes dimanche prochain.

Vous avez également croisé vos propos avec ceux de votre cher Jacques et des membres de la confrérie qu’il a réunie autour de lui, en particulier du cardinal du Gilbertin qui l’entourera de ses avisés conseils et de l’argentier auvergnat dont l’atavique origine sera, acceptons-en l’augure, le gage d’une sage et rigoureuse gestion de nos deniers. Je vois bien que ces conversations ont achevé de modeler dans votre esprit l’opinion que vous exprimerez bientôt dans l’isoloir.

A la parfin, vous m’avez convaincu. Le temps de clore mes bagues et réunir mon équipage, je délaisserai tantôt mon pays genevois pour joindre notre cher village et y exprimer le même choix que vous pour la prochaine mandature des échevins.

Dans l’attente de la joie de vous serrer contre mon cœur, je demeure pour toujours, mon cher ami,

 
 
Votre.
  
François Marie
   
Repost 0
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 09:10

emc2.gif

Dali.jpg
Il faudra nous y faire. Pas plus que la gare de Perpignan Chaponost n’est le centre du monde, n’en déplaise à Salvador Dali et à Scapin.


Nous en voulons pour preuve qu’aucune ligne de  la une du numéro 8 de La Bougie du Sapeur  n’est consacrée à notre village. On aurait pu imaginer qu’après vingt huit années de parution ce quotidien particulier, seul périodique à paraître chaque 29 février, se passionnerait pour les joutes électorales de la place Maréchal Joffre. Il n’en a rien été ; nous nous consolerons en constatant que le rédacteur en chef se glorifie d’être également le seul quotidien sans interview de notre hyper Président ; nous ne sommes donc pas moins bien traités que beaucoup plus médiatique que nous.

Einstein.jpg

Les prochaines élections municipales coïncidant avec une année bissextile se dérouleront en 2020, puis 2032. Gageons que les numéros 11 ou 14 de cette feuille satirique, répareront l’inadmissible omission de la rédaction de 2008 et nous consacreront un éditorial à la hauteur des légitimes ambitions que nous nourrissons pour notre cité.



Repost 0
Published by Scapin
commenter cet article
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 14:08



undefinedAlors que, cette semaine, Jacques Gouttebarge nous donne une leçon de marketing électoral en publiant une plaquette séduisante tant sur la forme que sur le fond, Pierre Ménard vante sur son blog l’efficacité des méthodes ancestrales des marchands d’aspirateurs.

Ces deux techniques de commercialisation ont fait et font encore quotidiennement leurs preuves sur le terrain mais on ne m’empêchera pas de penser que l’une est plus ringarde que l’autre. L’archaïsme a de tout temps été une valeur de gauche, Michel Rocard le sait bien qui s’est fait congédier pour avoir eu l’outrecuidance de le dénoncer.

Jacques Gouttebarge franchit aujourd’hui un nouveau pas vers la modernité en réitérant sur la toile l’appel qu’il a adressé il y a quelques jours sous pli personnel et affranchi aux jeunes Chaponois pour solliciter leur avis et leurs envies. Chacun sait quelle importance Scapin attache à la prise en compte de la jeunesse dans le projet municipal ; nous nous féliciterons donc de cette initiative tant par son objet que par la forme qu’elle adopte. Soyons certains que les jeunes générations qui maitrisent parfaitement les nouvelles technologies de communication (et non cette fois de commercialisation) seront sensibles à cette attention.

J. G. s’est engagé à restituer les résultats de ses démarches de prospective. Nous sommes par conséquent impatients de connaître le contenu des contributions des jeunes chaponois en réponse à son appel.


 

NB : On remarquera sans doute que Scapin utilise le mot « jeune » dans son rôle grammatical d’adjectif qualificatif et non de substantif comme le fait de nos jours à très mauvais escient le langage commun et journalistique. Un jeune n’est jamais que jeune, il est le plus souvent, selon le cas, un jeune chaponois, un jeune électeur, un jeune étudiant … et parfois, moins fréquemment, un jeune voyou ou un jeune délinquant.

 

NB : On remarquera également qu’au lieu de la mention PS, au titre du post scriptum, Scapin fait figurer la mention NB. L’utilisation du nota bene évite ainsi de glisser subrepticement dans ce blog des initiales susceptibles d’assurer une inutile promotion à un parti politique qui soutient l’un de nos deux candidats.


Repost 0
Published by Scapin - dans Elections 2008
commenter cet article
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 09:36


undefined

Nul moins que mon maître n’ignore combien la démarche de soutien à Jacques Gouttebarge officialisée par Christian Porte, adjoint aux finances, dans Le Progrès d’hier a dû lui coûter, lui qui siége à notre conseil municipal depuis plus longtemps que notre candidat et manifestait naturellement
l’ambition d’accéder au fauteuil du maire. Fils spirituel d’Henri Fillon qui fût son chef chez les scouts marins, il aurait légitimement pu se lancer dans la compétition à tel point qu’entre amis,  depuis longtemps, nous l’avions affectueusement baptisé « monsieur le maire ». Cela ne s’est pas fait. Alea jacta est.

 

Sa démarche force d’autant plus le respect que d’autres compagnons de l’actuelle équipe municipale n’ont eu ni ce courage ni cette honnêteté intellectuelle, allant même jusqu’à se fourvoyer par hostilité dans le soutien à l’opposition socialiste.

 

Chapeau bas, mon cher Christian !!!

Nous reconnaissons bien là l'élégance du cavalier.



Repost 0
Published by Scapin - dans Elections 2008
commenter cet article
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 13:21
carton-jaune.jpg

Les malotrus ne hantent pas que les allées du parc des expositions de la porte de Versailles. Celui qui signe le commentaire n° 13 de notre billet de dimanche aurait pu ajouter dans un excellent français à l’adresse de Scapin « touches moi pas, tu m’salis » et s’attirer la même réponse que notre parisien.

 

Pierre Ménard avait donc raison qui attira naguère notre attention sur les risques de dérapage verbal liés à l’anonymat. En partie seulement puisque jusqu’à ce jour nos lecteurs se sont tenus dans les limites de l’acceptable.

 

Devant la situation nouvelle, plusieurs possibilités de réaction s’offrent à Scapin :

 

-    User de son pouvoir de censure en éradiquant le commentaire en cause, mais cette solution lui répugne par principe.

-    Répondre à son auteur, mais ce serait s’abaisser en se positionnant à égalité avec lui.

-    Livrer son identité à la vindicte, ou au moins son adresse de messagerie, puisqu’il a eu l’imprudence sinon l’inconscience ou l’ignorance de ne pas la céler, mais Scapin s’est jusqu’ici interdit de trahir ses lecteurs.

 

Nous hésitons encore.

 

L’ultime sanction, que nous assimilerons à un carton rouge, serait d’activer pour l’avenir l’option modération des commentaires. Cela serait fort dommage pour les Sylvestre, Alphée, Amour toujours et autres Béllérophon. Nous n’hésiterions cependant pas à y recourir si nécessaire sans autre forme d’avertissement qu’une information officielle. 

Repost 0
Published by Scapin - dans Editoriaux
commenter cet article
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 15:56

Près d’un mois après l'atelier  "Chaponost en action", la maison « ensemble et autrement » présentait ce matin au carrousel du marché son défilé printemps 2008. Le casting de cette honorable maison de la rive gauche avait déjà fait l’objet de préannonces sous forme d’une photographie de groupe puis d’une liste ordonnée. Nous disposons enfin aujourd’hui d’un trombinoscope digne de ce nom.

Par souci d’équité, nous nous livrerons à la même analyse statistique que pour la maison concurrente de la rive droite.
undefined

L’âge moyen des top-models, 50 ans, est significativement moins élevé et s’établit ainsi dans une analyse séquentielle : 1er quartile, 49 ans ; 2ème quartile, 50 ans ; 3ème quartile, 59 ans ; dernier quartile, 40 ans. Si l’on observe une égale tendance à la relégation de la jeunesse en fin de liste, nous nous devons d’accorder néanmoins un accessit à la griffe Ménard pour la confiance aux jeunes dans l’attribution des places éligibles en cas de probable victoire de la liste Gouttebarge.

La parité homme / femme étant une tendance incontournable depuis plusieurs saisons, le défilé de Pierre, comme celui de Jacques, sacrifie à ce qui est désormais une tradition. De même, le souci de diversité d’implantation géographique est affirmé. On ne s’étonnera pas en revanche, à l’inverse du casting adverse, de trouver dans cette équipe plus de représentants du monde de l’éducation nationale que de chefs d’entreprise, là également la tradition est respectée.

Pierre Ménard nous présente aussi une (première) liste de personnalités lui apportant son soutien. Nous relèverons, sur la forme, une curieuse valse-hésitation entre la présentation conviviale, prénom puis nom, caractéristique de la fin du XXème siècle et la très républicaine et archaïque présentation, nom puis prénom, caractéristique elle de l’école laïque de Jules Ferry et de la IIIème république. Les vieperroquet.jpgux démons ne sont jamais bien loin. Nous n’en sommes pas encore, beaucoup s’en faut, au stade où Lionel se félicitait à la télévision, au début du XXIème siècle, de la qualité de sa collaboration avec Martine et Dominique.

La rumeur dont nous nous sommes en son temps faits l'echo se trouve confirmée. La dominante rose des collections passées demeure mais se teinte d’orangé au détriment du vert foncé. Gageons que nos élégantes et élégants craindront cette tendance perroquet et se réfugieront vers une garde-robe plus classique.
 

Repost 0
Published by Scapin - dans Elections 2008
commenter cet article
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 17:35



Ramages.jpgPierre Ménard a mis en ligne samedi dernier une synthèse de son programme en quinze diapositives.

Sur la forme, nous ne pouvons que féliciter ce candidat, l’électeur de base que nous sommes n’a que faire d’assister aux interminables palabres qui animent les nombreuses et diverses rencontres/discussions entre militants avertis de la gauche ex-plurielle, un document écrit, fût-il cybernétique, et surtout synthétique est seul de nature à retenir l’attention du citoyen moyen.

Sur le fond, comme l’on pouvait s’y attendre, on trouvera dans cette logomachie l’accumulation de tous les poncifs éculés de la dialectique de gauche parmi lesquels la « vraie » démocratie (celle prônée par ceux d’en face est évidemment fausse, n’est-ce pas monsieur ou madame CVCG ?), la « vraie » mixité sociale (même question ?), la commune éco citoyenne, la planification pluriannuelle (Staline n’est pas mort !), la programmation culturelle concertée, la modification du niveau de prélèvement (traduire : la hausse de la fiscalité), et l’on en passe. Le seul que nous n’ayons pas trouvé - notre vigilance aurait elle été mise en défaut ? - est la référence à l’économie solidaire.

Jusqu’à l’ordre des diapositives qui trahit la pensée socialiste ! Tout étant mûrement réfléchi dans ce type de communication, il ne relève certainement pas du hasard le fait que le développement économique et la rigueur financière occupent les deux dernières places de ce diaporama.

Peu de mesures concrètes en somme. On relèvera toutefois, ce qui nous ramène à d’anciennes observations, que nos deux candidats se rejoignent, au vocabulaire près, sur bon nombre de propositions :

-          Le « conseil par projet » pour adolescents de Pierre Ménard n’est il pas le clône du « conseil municipal des ados » de Jacques Gouttebarge, ou vice versa ? PM ajoute même le conseil des anciens !

 

-          Tous deux réaménagent la rue Chapard.

 

-          Le même audit est prôné par les deux concurrents …etc…

gardes-rouges.jpg

Plus grave, voire inquiétant, à l’heure où la commission Attali recommande la simplification des structures de l’administration territoriale en supprimant quelques étages de l’édifice, Pierre projette la création de « conseils de quartier » tandis que Jacques envisage des « comités de quartier », qui plus est pilotés par la police municipale. Diable ! Serions-nous, plus de quarante ans après les faits et alors que la Chine s’éveille, revenus aux belles heures des gardes rouges de la révolution culturelle ?


 

Repost 0
Published by Scapin - dans Elections 2008
commenter cet article
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 18:17

Déçu par l’absence sur le champ de foire de nos potentiels impétrants municipaux et de leurs argumentaires attendus par tous, je décidai ce matin de naviguer, pour employer un terme cher à tous les internautes du monde en général et à notre futur ex-maire en particulier, où les vents me conduiraient dans le village.

 

Cette navigation me donne pour la première fois l’occasion d’adresser un réel coup de cœur à une réalisation qui relève, au moins pour ce qui est de la communication, du dernier mandat municipal, Je veux parler de la mise en valeur du regard de l’aqueduc du Giers mis à jour à l’occasion des travaux périphériques à l’opération des violières.
 

 
DSC_0008.JPG
 


Le monument, comme on le constatera, n’a pas encore atteint le stade où il méritera un référencement national voire international ; On se rend néanmoins d’ores et déjà compte que, lorsque l’environnement botanique et décoratif sera développé et mis en œuvre, nous aurons là un élément fondamental de l’argumentaire touristique de notre village.

 

Sur cet exemple, nous appellerons la future équipe municipale à recourir à chaque fois que cela sera possible à l’initiative privée et au mécénat d’entreprise plutôt qu’à l’impôt et à l’endettement public pour assurer la réalisation de projets de cette nature. 
.
.

Rappelons en effet  que cette réalisation n’aurait pu se faire sans un important soutien financier d’initiatives privées, et en particulier de l’entreprise de Gasperis qui poussa à cette occasion fort loin la citoyenneté municipale. Fernand en soit ici remercié qui eût pu nourrir quelques aigreurs d’estomac vis-à-vis d’une municipalité qui l’avait auparavant spolié de l’opération Berthelot au profit de la douteuse intervention de la société Géode.


Repost 0
Published by Scapin
commenter cet article
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 17:28

 

Musset.jpg



J’étais seul ce matin sur la place du marché,
ou presque seul, les listes n’avaient pas grand succès.

Nous n’étions qu’à quinzaine et nous savons de reste
Que les politiciens prêts à tourner leur veste
Ignorent le bel art de chatouiller l’esprit
Et de servir à point un programme bien cuit.


 
 

Musset, eût-il été chaponois, aurait pu servir aux électeurs locaux un poème bien senti dont il avait le talent lorsqu’il se dévouait au secours de mon maître Molière, alors fort méprisé.

 
 

Je fus néanmoins fort étonné de constater ce matin l’absence, si proche du scrutin, et de l’un et de l’autre des deux prétendants ou de leurs pom-pom-girls en un lieu qui constitue l’agora de notre village et donc le principal endroit où tenir un débat ou, à tout le moins, donner d’amicales et populistes poignées de main.

 
 

La France est en vacances et sans doute nos politiques le sont-ils aussi. N’est-ce pas là une bien curieuse façon de traiter l’électeur potentiel, l’enjeu dépassant, beaucoup s’en faut, une semaine de repos, même bien méritée ?


Repost 0
Published by Scapin - dans Elections 2008
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication