Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 14:46

 

 

La pré-campagne électorale aurait-elle quelque bénéfique influence sur la climatologie ?


 

Repertoire-3 0012Nous n'avions en effet guère vu depuis 2008 les jardiniers municipaux déployer leur énergie débordante au fleurissement des ronds-points qui étaient jusqu'ici abandonnés avec amour à la colonisation des lombrics, limaces et autres petites bêtes rampantes, volantes, grimpantes ou piquantes si chères au mollah Oliviécolo Martel.


 

rond-point fleuriD'ordinaire, c'est au printemps que l'on réalise les plantations florales qui égayeront le village jusqu'à l'automne ; Oui mais voilà ... les élections municipales ne se déroulent pas en septembre mais en mars ; on plantera donc à l'automne et tant pis pour le respect des lois de la nature ! Il faut bien tenter de récupérer les voix des vieux ringards excités du bulbe.


 

Balayeuse modifié-1Nous déplorions également depuis longtemps, au grand étonnement plus feint que sincère de nos élus, l'état de saleté de notre village. Curieusement, nous assistons depuis quelques semaines à un omniprésent et hyper-actif ballet de la balayeuse à quatre vingt mille boules dont Pierre Ménard fit il y a quelques années l'acquisition grâce notamment à l'augmentation des taxes locales qu'il imposa en 2009 aux contribuables Chaponois. Là aussi, tous les moyens sont bons, à quelques mois de l'échéance, pour aller à la pêche aux voix des naïfs.

 

Décidément, Ménard nous prend vraiment pour des brêles ou des blaireaux !

 

 

 

 

Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 17:48

 

 

On assiste ces temps-ci sur la toile à la confrontation de deux types de communication en ligne, l’une contrôlée par une censure préventive des gardiens de l’orthodoxie menardienne, l’autre librement ouverte à tous les commentaires, fussent-ils hostiles aux idées professées, voire même confinant à la manoeuvre perfide.

 

Musset titrait en 1845 l’une de ses pièces « Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée », comme deux siècles avant lui David Augustin de Brueys associé à Jean de Palaprat.

 

Les gens de théâtre le savent bien qui, dans l’appréhension du probable bide de  leur représentation, battent le rappel du ban et de l'arrière-ban de leurs connaissances à l'effet à la fois de remplir les rangs clairsemés de la salle au soir de la première et, au surplus, d'assurer la claque si d'aventure les véritables spectateurs étaient tentés de siffler, voire de huer les piètres comédiens.

 

chaponost ensembleOn n'est jamais mieux servi que par soi-même ; Pierre Ménard l'a bien compris qui soumet à la vigilance bienveillante d'un dévoué modérateur le site de support de sa campagne électorale. Créé en juin dernier il y a près de six mois, ce site propose un blog destiné à recueillir les questionnements et témoignages des Chaponois. Outre le fait qu'il ne rencontre pas un franc succès (quatorze messages en six mois ! on connaît de meilleures performances !), il est intéressant d'observer l'identité des blogueurs : sur les quatorze messages qui ont franchi l'obstacle de la censure, douze contributions, soit 86% des publications, émanent de fidèles adjoints tout dévoués à leur maître ou de leur conjoint (1) qui pour certains passent naturellement de complaisants coups de brosse à reluire à l'équipe en place, pour d'autres fustigent, caricaturent et dénigrent l'opposition municipale et parfois bottent en touche lorsqu'une vraie question dérange .

 

j'aime Chaponost 2A l'opposé, la page Facebook de "j'aime Chaponost", ouverte à tous il y a moins de deux mois, à déjà été "likée" plus de deux cents fois. Le forum du site web de cette liste d'opposition, aussi récent que sa page FB, a déjà recueilli trente trois contributions dont un certain nombre ne témoignent pas de la même complaisance que celle dont bénéficie le fan club de Menard (les assommants et interminables  palabres de l'omniprésent blogueur trans-genre-hermaphrodite-suppôt-menardien Akilah/Janichon en administrent  s'il en était besoin une preuve èclatante). Les posts publiés ont attiré treize commentaires et les questionnaires en ligne, certes outrageusement orientés, enregistrent semble-t-il bon nombre de réponses.

 

Damien Combet et son équipe nous laissent encore sur notre faim quant au programme qu'ils entendent développer pour l'avenir de notre village. Espérons qu'ils ne nous décevront pas ! Le bouillonnement de leurs sites web comme la fréquentation de leur permanence du samedi matin et le succès grandissant de leur comité de soutien laissent supposer qu'il existe une attente forte de la population pour une réelle alternative à la déplorable gouvernance que nous subissons depuis près de six ans.

 

j'aime Chaponost 1On ne s'étonnera pas que mon maître partage la même attente. Le programme est annoncé pour le début de l'année prochaine ; prenons notre mal en patience, nous jugerons sur pièces.

 

 

 

(1)  six contributions de François et Dominique Pillard, les faux époux Turenge MoDem/U.D.I./P.S., otages de la Menardie,  trois d'Yves Piot, deux d'Alain Geron et une de Daniel Serant .

 

 


Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 15:35

 

 

Plan Pied humide

 

 

Serions-nous revenus aux sombres temps de l’anticléricalisme primaire de la IIIème république ? C’était l’époque où il n’était pas rare d’assister le vendredi à l’heure des vêpres, place Bellecour, à des pique-niques organisés par les radicaux socialistes et les agents provocateurs du petit père Combes avec force saucissons, cochonnailles et libations. Les mêmes ne manquaient pas, histoire de bouffer aussi du curé, de saluer d’imitations plus ou moins grotesques de croassements de corbeaux le passage de quelque soutane qui traversait la place des angoisses en lisant son bréviaire.

 

Nous avions déjà souligné les tendances freudiennes de Pierre Menard, pour surprenantes qu’elles soient pour un personnage qui passait jusqu’à son entrée en politique pour relever plutôt de la catégorie des culs-bénits que de celle des disciples de Léon Gambetta ou des discrets frères du Grand Orient de France.

 

La place de l’église redessinée par notre grand architecte du château Joffre s’apprête à favoriser la renaissance de cette détestable tradition par l’implantation, au pied des marches du sanctuaire d’un jeu de boules ouvert à tous et l’édification à peine plus loin d’un débit de boissons de type pied-humide.


 

jeux de boules modifié-1Qu’une sortie de mariage soit saluée par les exclamations victorieuses de quelque doublette adepte de la pétanque et abreuvée de pastis, passe encore ! Le photographe en sera réduit à crier un peu plus fort pour donner ses instructions à la mariée, son chéri et leurs convives. Mais que le recueillement et le chagrin d’une famille et de proches éplorés lors des funérailles d'un être cher puissent être troublés par les vociférations d’un César ou d’un môssieur Brun contestant le gain du point avec la faconde des joueurs de boules méridionaux, c’est inadmissible !

 

De même, l’édification d’un kiosque-bistrot de 45 m2  doté d’une terrasse de même superficie à deux pas du parvis de l’église ne témoigne pas du plus profond respect vis à vis des paroissiens de notre village et de leur dévotion. C’est pourtant ce que Menard s’apprête à proposer à nos élus lors de la séance du conseil municipal de demain soir.

 

Il serait intéressant de connaître sur ces sujets l’avis de l’abbé Julien de Pommerol, notre nouveau recteur.

 

Comme le disait si bien Sénèque : Errare humanum est, perseverare diabolicum.

 

 


Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 16:49

 

 2013.11.11 coq modifié-1

 

Il faut bien reconnaître que le monument aux morts avait été ce matin arrangé du mieux que l’on pouvait dans le chaos de la place Foch. Les drapeaux tricolores égayaient de leurs ors les tranchées ménardiennes et accueillirent à peu près convenablement la foule des chaponois venus nombreux assister à la traditionnelle cérémonie de la commémoration de la victoire.

 

Car, si c’est l’armistice qui fut signé le 11 novembre 1918, c’est bien la victoire que nous commémorons à cette date et non seulement l’armistice, contrairement à ce qu’affirma notre maire. Sauf erreur, Clemenceau fut bien surnommé le « père la victoire » et non le « père l’armistice ».

 

2013.11.11 discours modifié-2Quant à privilégier « la haine de l’autre » (sic) comme cause profonde du premier conflit mondial, c’est faire preuve d’une méconnaissance fort blâmable des phénomènes historiques du début du vingtième siècle et surtout faire grave injure à la mémoire de plus d’un million cinq cent mille soldats français tombés au champ d’honneur pour la défense de la patrie. De même qu’affirmer que « l’Allemagne a toujours été notre voisine » (re-sic) relève encore d’une ignorance totale de l’histoire quand l’unité allemande ne datait alors que de moins de cinquante ans. Mais notre maire socialiste n’en est pas à un maquillage près de la réalité pour justifier son angélisme dogmatique et proclamer son ouverture à l’accueil de toute la misère du monde.

 

Foin de critique excessive en ce jour d’unité nationale ! On notera tout de même au moins deux éléments positifs dans le déroulement de cette cérémonie :

 

2013.11.11 marseillaise modifié-1

 

-       Notre maire connaît les paroles de notre hymne national et n’a pas honte de les chanter à l’occasion, contrairement aux footballeurs en bleu qui ont l’infâme prétention de représenter la nation française.

 

 

 

 

2013.11.11. DC modifié-1 

 

 

-       Le futur maire de Chaponost était présent dans l’assistance, aux dires même de notre premier magistrat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette prestation de Pierre Menard aurait-elle été la Der des Der ? Dieu vous entende, Monsieur le Maire !

 

 

 2013.11.11 coq ciel modifié-1


Repost 0
Published by Scapin - dans Politique locale
commenter cet article
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 17:12

 

 

photo 4 modifié-1Même les éléments se liguent pour apporter de l’eau au moulin de ceux, et ils sont nombreux, qui contestent les réalisations urbanistiques de Pierre Menard et de sa clique. C’est ainsi que la tempête de vent du sud qui souffla sur notre région ces derniers jours s’acharna sur le bâtiment au look si contesté qui abrite Le Carrefour Contact.

 

Nous savons tous, bien qu’il prétende le contraire avec son outrecuidante effronterie de super-menteur, que notre maire n’est pour rien dans l’implantation à Chaponost de cette moyenne surface de distribution qui avait été conçue et négociée par l’ancienne municipalité bien avant l’avènement Menardien. Il n’est pour s’en convaincre que de relire le billet publié par mon maître le 29 décembre 2007 au début de la campagne électorale 2007/2008. Le projet était bel et bien dans les cartons dès cette année là.

 

Si Pierre Menard ne peut à l’évidence être jugé coupable des vices dephoto 3 modifié-1 construction de l’édifice dont la responsabilité incombe aux hommes de l’art, qu’ils soient promoteurs, architectes ou constructeurs, notre maire est en revanche incontestablement responsable du choix d’une architecture dont la laideur n’a d’égale que l’incohérence flagrante dans son environnement. C’est en effet bien Menard et ses compères qui ont accordé et validé le permis de construire de cet immeuble dont les inutiles bardages en bois objets du récent sinistre n’agrémentent en rien l’esthétique de l’ensemble et constituent désormais, nous le savons depuis mardi dernier, un danger permanent pour les passants et les automobilistes qui empruntent les rues adjacentes. Les propriétaires des véhicules qui stationnaient mardi rue des Justes apprécieront…

 

 

 

Repost 0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 18:04

 

 

Les bras nous en tombent !

 

Nous savions que nos voisins de Tassin-la-Demi-Lune étaient beaucoup plus nombreux que nous, pauvres Chaponois, et donc au final beaucoup plus riches que nous pour financer de lourds investissements communaux. Mais de là à engager 364.959 € pour permettre à quelques incontinents de faire pipi dans un bâtiment public, ça fait chère la miction !

 

sanisette Decaux der

 

Au fait, à y regarder de plus près, l’édicule tassinois ressemble étrangement à celui qui orne depuis quelques semaines l’accès principal à notre place du marché et qui a déjà fait l’objet de quelques commentaires dans nos colonnes. L’équipe Menardienne s’est elle, elle aussi, adressée à Monsieur Jean Claude Decaux pour la fourniture de cette prestation de dame-pipi automatique, et, dans ce cas, a-t-elle dû passer comme nos voisins sous les mêmes fourches caudines financières de l’empereur des abribus ?

 

Il paraît douteux que la fréquentation de l’automate menardien atteigne les 100 personnes par jour comme à Lyon, la charge financière par service rendu n’en serait que plus lourde pour le contribuable chaponois.

 

Notre maire pourrait il nous éclairer sur ce point ? Sauf à prendre nos vessies pour des lanternes.

 


Repost 0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 14:06

 

 

Supermenteur Chirac modifié-8Nous avions naïvement cru comprendre à l’issue des manifestations du 17 mars Que Pierre Menard souhaitait apaiser les esprits échauffés des Chaponois. Il avait alors proposé, avions-nous cru entendre, de geler l’attribution de nouveaux permis de construire relatifs à des opérations d’envergure jusqu’aux conclusions d’un comité Théodule constitué ad hoc pour préparer la prochaine mouture du P.L.U., voire jusqu’aux élections municipales de 2014. A notre connaissance, nous n’en sommes encore ni ici, ni là.

 

Or, nous apprenons aujourd’hui que le dévoué et servile François Pillard, la voix de son maître, ci-devant 2ème adjoint en charge de l’urbanisme et du logement, apposa en date du 2 octobre dernier son paraphe approbateur au bas du permis de construire autorisant la plus importante opération de construction jamais réalisée à Chaponost ! On ne peut imaginer que ce falot personnage issu des rangs de feu l’insignifiant MODEM ait pris cette décision sans l’onction expresse de son mentor P.S.

 

La propriété Toynet, avenue André Devienne, accueillera donc prochainement un chantier de construction de rien moins que soixante-dix logements dont vingt et un lots sociaux sur une surface de planchers supérieure à 4.000 m2. Un tel programme représente l’arrivée d’environ deux cents nouveaux habitants et entre cent et cent-vingt voitures ! Ce tènement était classé en zone AUc, c’est à dire en zone à urbanisation différée ; la délivrance du P.C. dans l’urgence sans solliciter au moins l’avis du conseil municipal de s’imposait donc en aucune façon, mais Menard et Pillard n’ont que faire de l’avis de conseillers-marionnettes que le gourou manipule à sa guise et accordent beaucoup plus d’importance à soigner leurs relations avec leurs copains promoteurs et constructeurs.

 

Une fois de plus, Menard nous ment et nous mène en bateau. Il n’est préoccupé que de sa soif de bâtir à marche forcée et se moque effrontément aussi bien de l’opinion de ses administrés que des promesses qu’il leur a faites. Nous savons bien du reste qu’en politique, les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent.

 

 

Repost 0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 16:42

 

 

La liste « Chaponost Ensemble mais pas Autrement » donne ces jours ci dans nos boîtes aux lettres le top départ de la campagne sous forme d’un tract tiré sur un beau papier glacé qui a dû faire souffrir les fibres écolo d’Olivier Martel et Jean Charles Kohlaaas et coûter un bras à son budget électoral.

 

raviA l’heure où Pierre Menard, qui ne se départit pas à la une du flyer de son éternel sourire de ravi de la crèche, dresse un bilan de son mandat où l’autosatisfaction le dispute aux illustrations bucoliques d’un village idéal, nous proposons à nos lecteurs qui souhaiteraient se rafraîchir la mémoire au delà de la propagande officielle de la mairie de survoler 6 années de Menardie en 2’20’’.

 

140 secondes qui illustrent au son de l’ouverture de « Guillaume Tell » du grand Rossini une autre vision du mandat que partagent les nombreux Chaponois excédés qui expriment depuis plusieurs mois leur « ras-le-bol » vis à vis d’élus hautains et méprisants qui refusent d’écouter leurs administrés.

 

6 ans de Menardie

 


 

 

 


Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 12:35

 

 

La fin de mandat de Pierre Menard s’inscrit décidément sous le signe de l’étroitesse.


virage sud

 

Etroitesse des nouvelles voiries désormais dangereuses non seulementtrottoirs pour les cyclistes naguère si cocoonés et qui sont oubliés dans l’affaire, ou même pour les piétons qui devront faire avec des trottoirs où ne se croiseraient pas deux poussettes, mais aussi, plus conformément à sa politique hostile aux chevaux-vapeur, pour les automobilistes qui éprouvent fréquemment quelques difficultés à se croiser dans le virage sud de la place du marché.

 

marché Chaponost 6Etroitesse aussi des allées du nouveau marché qui, augurant mal de la campagne qui s’annonce, ne tiennent pas les promesses jusqu’alors mises en avant par nos élus. Nous nous étions habitués aux larges circulations de l’esplanade du gymnase et nous voilà de retour aux bousculades  habituelles de l’avant-chantier, le choc n’en est que plus rude. Rien de nouveau sous le soleil donc, les agoraphobes demeurent exclus de l’événement dominical.


 Manif

 

Etroitesse d’esprit enfin d’un maire qui se réfugie dans le déni et balaie d’un méprisant revers de main les opinions qui se dressent contre sonpétition pharaonique projet d’autoglorification. Il fut un temps pas si lointain, c’était en décembre 2007, où il qualifiait de « mobilisation importante » une pétition signée par près de 600 Chaponois et alertait, façon drame, sur un risque de déni de démocratie en cas de non prise en compte de la protestation. Las ! Deux pétitions réunissant plus de 800 et 1.300 signataires respectivement début 2011et à l’été 2013, une manifestation jetant plus de 1000 personnes dans la rue le 17 mars dernier ne sont désormais à ses yeux que de négligeables épiphénomènes face à un prétendu « consensus de 2010 ».

 

Espérons donc que l’étroitesse du score qu’il réalisera dans six mois aux prochaines élections municipales lui remettra les pieds sur terre. L’atterrissage, voire le crash, pourrait être douloureux.

 

 


 

Repost 0
Published by Scapin - dans Politique locale
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 14:24

 

 

tribune-libre

 

 

Une nouvelle fois, notre ami(e) Baïka apporte sa collaboration spontanée à l’équipe de rédaction du Chaponois. Sa lecture de la dernière édition du bulletin municipal apporte un éclairage original sur une publication dont l’indigence n’a d’égal que l’excessif exotisme. Un grand merci à notre pigiste occasionnel(le).



CHAP’INFO/ CHAP’PRAVDA

 

Couv septembre 2013 ciA notre époque où on prône le light, notre mensuel risque bientôt l’anorexie. Il est vrai qu’à force d’évincer et censurer les parutions des associations qui ne brossent pas notre petit roitelet dans le sens du poil on se retrouve obligé de remplir des pages pleines de vide.

 

Déjà le numéro précédent ne nous apprenait pas grand-chose sur notre lieu de vie mais la dernière parution enfonce le clou.

15% de la parution est consacrée à la coopération centralisée entre Legignano de Bagni (Italie),  Gon Boussougou (Burkina Faso) et Chaponost

Page 6 « développement durable » concernant les panneaux photovoltaïque sur le  toit de l’école cordelière  financés par une participation des citoyens (quand on connait le bilan carbone de ces panneaux ….)

Une page entière à la super production Cœur de Bourg où on apprend que le bas de la rue Chapard sera fermé tout le mois de septembre mais que toutefois entre l’impasse Rolland et la rue JB Blanc la circulation sera possible dans les deux sens !!!!! (Quand on parle d’anorexie.. même les voitures vont devoir maigrir pour se croiser)

Transport : C’est bien ce qui était à craindre les enfants qui ne pourront pas être transportés par les juniors direct devront prendre le 11 ou le 12 ou se débrouiller ….

Bonne nouvelle aucun décès n’est à déplorer durant juin juillet et aout. (sauf que c’est faux)

« Maison & Jardins » on nous ressort l’entretien des espaces vert ; après le mouton qui sic « permet de supprimer l’utilisation de machines consommatrices de carburant,  assure une tonte sans production de déchets verts » (ils sont juste d’une autre couleur et odeur).  Le grand atout du mois est le mulch Les trottoirs et routes dévastées par la prolifération des herbes ???

A chacun de nettoyer son bout de trottoir et tant pis si, comme c’est bien connu, les particuliers sur- dosent les produits désherbants (on s’en fout ça part avec les pluies dans les nappes phréatiques)

 

Le pompon : les trois pages sur les associations où, censure oblige, nous retrouvons l’association pro ménardienne (notifé sur leur page d’accueil) Ensemble et Autrement mais ni Objectif Chaponost, Ligne d’Avenir, Bien vivre à Chaponost et autres

Quand la presse est aux ordres du pouvoir comment cela s’appelle-t-il ?

Page 18  EXPRESSION LIBRE pour l’opposition

Page 19 EXPRESSION LIBRE pour le GROUPE MAJORITAIRE

Si il est vrai que : « Pour dialoguer il faut être deux »  il faut aussi avoir la volonté d’écouter celui qui n’est pas de votre avis, sans jugement, déni, ou ironie. En réponse à une personne âgée expliquant ses difficultés à se rendre au marché par manque de place le maire a répondu, avec un trait d’humour, que lui avec son vélo n’avait aucune difficulté à se garer.

Ne pas s’étonner de voir fleurir çà et là des tags peu élogieux pour la municipalité, les murs restant les seuls espaces de liberté de notre commune.

Précédemment deux pages étaient réservés à l’opposition (mais ça c’était avant !)

 

Quand retrouverons-nous un magazine qui parlera des Chaponoists, avec des publicités pour nos commerçants (qui pourraient se faire connaître), des parutions sur toutes les associations, un courrier des lecteurs, des propositions de services ou d’entraide au lieu de blabla vide à la gloire de Mr C….nnard pardon Mennard , j’ai confondu son nom et sa principale qualité (moi aussi j’ai voulu faire un petit trait d’humour !!!)

Dernières news : La municipalité demande à ce que les Chaponoists baptisent la médiathèque, lui trouver un non (lol)  est bien aisé : NON A LA MEDIATHEQUE.

 

 A tous ceux qui ne veulent pas de cette construction, profitez de cette occasion de vous exprimer en allant déposer un non massif dans les boites prévues (MJC, Centre Social, Mairie) ou imprimez ce petit logo 

 

ENCORE 193 JOURS !!!!!!!

 

 

 

 

 touche pas

 

 

 

Repost 0
Published by Scapin - dans Tribune libre
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication