Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 10:26

 

Que l’on ne s’y trompe pas, l’omniprésence des discours d’Olivier Martel d’une part et de Jean Charles kohlhaas d’autre part, l’un quatrième adjoint au maire, l’autre simple conseiller mais élu régional, traduit à n’en pas douter une rivalité qui celle probablement des ambitions personnelles concurrentes attisées par les récents succès électoraux de l’écologie.


 devdurableL eurs réguliers numéros de duettistes verts leur ont même valu au s ein du co nseil l’attribution de surnoms imagés qualifiant l’obsession p ersonnelle de chacun : non pas Dupond et Dupont, c’eût été trop simpliste, mais "Tété" et "Dédé". Si l’on comprend aisément le surnom de Dédé attribué à Olivier Martel, la pauvreté de son vocabulaire limitant celui-ci au mot « Développement Durable », il faut aller chercher dans une addiction maladive au projet de Tramtramtrain-Train celui de Tété dont est affublé l’ami Jean Charles par ses camarades de l’assemblée municipale.


On n’est jamais mieux trahi que par les siens et Pierre  Menard devrait bien méditer le drame des Ides de Mars qui vit tomber César sous les coups de Brutus avec ces derniers mots : « Tu quoque mi fili ».


Pour paraphraser André Malraux évoquant en 1972 dans « la légende du siècle » de Claude Santelli la primauté du spirituel sur les temps modernes, nous pourrions affirmer quarante ans après : Le vingt-et-unième siècle sera écologique ou ne sera pas. Reste à savoir laquelle des multiples tendances de la nébuleuse écolo s’imposera : le dogmatisme intégriste, obsessionnel et dictatorial incarné par Dédé ou le pragmatisme convivial, raisonnable et bobo professé par Tété ? N’en doutons pas, porté par l’énergie éolienne et le sens du vent, l’un des deux au moins sera candidat tête de liste en 2014, dût-il pour cela voter la mort politique du maire en place comme le fit en 1793 Philippe d’Orléans pour la mort, bien réelle celle-là, de son royal cousin !


Tété et Dédé sont dans un bateau, tels Pince-mi et Pince-moi. Lequel des deux tombera à l’eau ? Lequel restera ? Qui lui disputera la mairie ? Il est encore trop tôt pour se livrer à de telles conjectures.

 

pince moi

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Politique locale
commenter cet article

commentaires

Alphée 12/08/2010 08:58



Plus fort que le TÉTÉ !!


La T-T-T : Trottinette tout terrain (BFM TV ce matin même).


Qui dit mieux ?



Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication