Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 16:01

 

 

urbanisme graphes

 

Un médecin qui ferait profession d’économiste de la santé devrait à notre sens faire preuve d’une grande virtuosité dans l’analyse des courbes statistiques. Chacun sait en effet (c’est au programme de première ES) que cette science revêt deux aspects bien différents et complémentaires l’un de l’autre : la statistique pure et l’analyse statistique.

 

Il semble bien que Pierre Menard présente de sérieuses carences dans le second domaine évoqué ci dessus. La lecture des dernières courbes publiées contredit totalement le discours servi, réchauffé et resservi, par notre économiste professionnel et ses sbires depuis de nombreux mois sur les obligations qui pèseraient sur notre commune en matière d’urbanisme. Ils prétendent en effet que la folie bâtisseuse qui s’est emparée de notre village depuis leur accession au pouvoir ne leur est en rien imputable mais qu’elle n’est due qu’au carcan administratif incontournable que représente l’association démoniaque du P.L.H. adopté en 2009 et du S.CO.T approuvé en 2011. Il n’est point besoin d’être grand mathématicien pour comprendre, à la lumière de ces dernières courbes, qu’une fois de plus Super-menteur est entré en action.

 

Deux constats évidents s’imposent au plus ignare des profanes que nous sommes :

-    Les chiffres que Menard et sa bande prétendent constituer des minima à atteindre sont en réalité des objectifs fixés, par le P.L.H. pour 2015, et, par le S.CO.T. pour 2020, la nuance est d’importance !

-    Ces objectifs sont d’ores et déjà pulvérisés à fin 2012 en ce qui concerne le P.L.H., et très largement dépassés en tendance s’agissant du S.CO.T 2020 ! la marche forcée imposée par la majorité municipale ne s’imposait donc en aucune façon et procède d’une exceptionnelle brutalité de la part de la sphère menardienne.

 

Supermenteur Chirac modifié-8En conclusion, Menard tente à nouveau de nous mener en bateau ; sa politique de développement urbain n’est en rien dictée par de quelconques obligations administratives mais par un dessein beaucoup plus pervers qui consisterait à ouvrir la voie de l’ouest lyonnais à la conquête d’une cinquième colonne socialisante, multiculturelle et communautariste conforme aux vœux les plus chers maintes fois exprimés par les pontes de Soférino aveuglément suivis par les bons petits soldats des sections locales du parti.

 

Quelle que soit le niveau de culture mathématique de l’électeur chaponois moyen, chacun est à même de comprendre la signification d’un espace à deux dimensions défini par deux axes, les abscisses et les ordonnées. Gageons qu’ils sauront tirer les conséquences des mensonges qu’on tente de leur faire avaler et opérer dans trois mois le bon choix dans l’isoloir.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article

commentaires

PHILIPPE JANICHON 04/01/2014 22:18


LETTRE OUVERTE à Damien Combet


Cher Monsieur,


Votre engagement n° 8 de respecter les 25% en 2025 de la loi SRU (même si l’on ajoute 1 ou 2 ans cela ne
changera guère) est irréalisable.


En retenant vos chiffres,  j’ai refait mes
calculs.


3040 logements en 2006 à Chaponost nous dit ligne d’avenir + 541 logements construits depuis 2007 dites
–vous.


Maintenant, disons donc 3 600 logements à Chaponost.  OK ?... 11,5 % de logements sociaux  actuellement donc 414 logements sociaux.


J’essaie de faire clair pour les fâchés avec les chiffres ; j’évite l’équation qui donne
directement le résultat.


Si l’on construit 2 000
logements. Nous
aurons alors 5600 logements à Chaponost (3600 + 2000). Et pour atteindre le seuil de 25 % il nous faudrait 25 % x 5600 = 1 400 logements sociaux. 
Comme on en a déjà 414 cela fait 986 logements sociaux sur 2000 logements donc près de 49.30 % de logements sociaux par immeuble. Ça fait beaucoup non ?


Essayons avec 40% de logements sociaux par
immeuble ce qui fait déjà pas mal. On vise la mixité, pas le ghetto.


On construit 3200 logements dont 40 % de
logements sociaux.


Nous aurons 3600 (actuellement) + 3200 (à venir) = 6 800 logements


6 800 logements x 25 % = 1700 logements sociaux ; comme on en a déjà 414 on aura donc 1 286
logement sociaux à construire sur les 3 200 à construire au total soit 40% (1286/3200) par immeuble.


On aurait donc bien 25% de logement sociaux en 2025 : 1700 logements sociaux divisés par 6 800
logements à Chaponost = 25%


Il faudra donc construire 3200 logements en
plus des 3 600 actuel à Chaponost à, disons...60 logements par immeubles =  53 immeubles sur 11 ans (de 2014 à 2025) soit un peu moins de 5
immeubles par an. Ce serait bien sûr inconcevable.


Pourquoi avoir pris cet engagement ?
J’espère sincèrement qu’il ne s’agit pas là d’amateurisme et je préfère croire que vous n’avez pas l’intention de tenir cet engagement.  Il n’y a pas
de honte à avouer s’être avancé un peu vite ; l’intention étant bonne, les chaponois vous le pardonneraient. Une absence de réponse équivaudrait à un aveu.


Si Pierre Ménard prend le même engagement, cela
m’étonnerait fort, je vais à la pêche les 23 et 30 mars 2014.

Jacques Fourier 29/12/2013 19:12


un petit commentaire supplémentaire... La dernière fois qu'un élu sortant a été brocardé   "Super-menteur est entré en action"  il a été élu et largement: il s'appelle Chirac
Jacques, (nouvel électeur socialiste, d'ailleurs)  son concurrent a succombet !!

jacques fourier 28/12/2013 00:43


Multiculturelle et communautariste ?? Cà veut dire ??? Voir un certain numéro de Ligne Droite ???

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication