Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 16:49

 

 2013.11.11 coq modifié-1

 

Il faut bien reconnaître que le monument aux morts avait été ce matin arrangé du mieux que l’on pouvait dans le chaos de la place Foch. Les drapeaux tricolores égayaient de leurs ors les tranchées ménardiennes et accueillirent à peu près convenablement la foule des chaponois venus nombreux assister à la traditionnelle cérémonie de la commémoration de la victoire.

 

Car, si c’est l’armistice qui fut signé le 11 novembre 1918, c’est bien la victoire que nous commémorons à cette date et non seulement l’armistice, contrairement à ce qu’affirma notre maire. Sauf erreur, Clemenceau fut bien surnommé le « père la victoire » et non le « père l’armistice ».

 

2013.11.11 discours modifié-2Quant à privilégier « la haine de l’autre » (sic) comme cause profonde du premier conflit mondial, c’est faire preuve d’une méconnaissance fort blâmable des phénomènes historiques du début du vingtième siècle et surtout faire grave injure à la mémoire de plus d’un million cinq cent mille soldats français tombés au champ d’honneur pour la défense de la patrie. De même qu’affirmer que « l’Allemagne a toujours été notre voisine » (re-sic) relève encore d’une ignorance totale de l’histoire quand l’unité allemande ne datait alors que de moins de cinquante ans. Mais notre maire socialiste n’en est pas à un maquillage près de la réalité pour justifier son angélisme dogmatique et proclamer son ouverture à l’accueil de toute la misère du monde.

 

Foin de critique excessive en ce jour d’unité nationale ! On notera tout de même au moins deux éléments positifs dans le déroulement de cette cérémonie :

 

2013.11.11 marseillaise modifié-1

 

-       Notre maire connaît les paroles de notre hymne national et n’a pas honte de les chanter à l’occasion, contrairement aux footballeurs en bleu qui ont l’infâme prétention de représenter la nation française.

 

 

 

 

2013.11.11. DC modifié-1 

 

 

-       Le futur maire de Chaponost était présent dans l’assistance, aux dires même de notre premier magistrat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette prestation de Pierre Menard aurait-elle été la Der des Der ? Dieu vous entende, Monsieur le Maire !

 

 

 2013.11.11 coq ciel modifié-1


Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Politique locale
commenter cet article

commentaires

jacques fourier 19/11/2013 12:11


 


Qu’est devenu IB, demande à juste titre quelqu'un ? La question devient anecdotique, parti comme il est … Tout
à sa recherche du négatif, et pour complaire à celui auquel il a déclaré sa flamme récemment, il s’est encore illustré .


 


Rappelons à notre ex-fin lettré que la fin d’une guerre, c’est la signature d’un traité ou bien l’observation
d’une longue période de paix ( cas de la deuxième guerre mondiale ).


C’est le 28 juin 1919 qu’a été signé le traité de Versailles, actant l’armistice. Les victoires militaires
sont  nécessaires, mais pas suffisantes. Celle du 11 novembre peut être mise au crédit de Clémenceau ( le politique), mais aussi, du maréchal Foch (le
militaire).


Et c’est l’Histoire elle-même qui se charge de dire où est la vraie victoire.


 


Et  Clémenceau a tellement chargé la barque des Allemands (« 
l’Allemagne paiera ») que ceux-ci  ont écouté de bien mauvaises chansons plus tard, avec la suite que l’on a connue.


 


Le Maire  a dit , en substance, qu’il fallait être vigilant quant
à la haine de l’autre, différent ou étranger, bouc émissaire, l’allemand à l’époque.


Il est facile de reconnaître la haine , qui a parcouru l’Europe pendant des dizaines d’années, dont en France
où les mots de boches, de schleuhs, de Fritz, de casques à pointe étaient au début du 20ème siècle bien présents dans nos campagnes. Ce n’est pas faire injure aux soldats français que
de dire que cette haine, bien partagée outre Rhin, était bien là, mais que bien d’autres raisons ont poussé à la guerre. Nos soldats pouvaient bien s’en prendre à bien des gradés se servant d’eux
comme de « chair à canon ». ( Nivelle au Chemin des dames : 350 000 morts ou blessés parmi les Alliés pour gagner un petit bout de terrain) ; parmi le  million 500 000 morts français, combien auraient pu être épargnés ??


 


« Pierre Menard ne connaît pas l’histoire de France, en parlant d’Allemands parce que l’unification ne
datait que de « 50 ans »nous dit l’homme de lettres. Fallait-il parler des
Bade-wurtengais, des bavarois, des Schleswig-holsteiniens, des prussiens, des bavarois, des saxe-weimariens et des saxe-cobourghiens, …. tous de langue allemande, ….pour simplifier les
choses ?


 


Notre bretteur littéraire s’en prend ensuite au Maire qui parle d’accueillir toute la misère du monde. Emporté
par son imagination et ses fantasmes, il a dû confondre avec le récent discours du Pape François, à qui il va bien sûr, envoyer une lettre de protestation !


 


Enfin, la photo n’est pas engageante au vu des tristes regards échangés avec une dame dont ne sait pas si elle
est au courant de la mise sur Internet de sa photo en conversation privée.


 

Martin des VERGERS 18/11/2013 10:38


Je conçois que cela fasse mal mais quand le roi est nu, il faut le lui dire !


Ce n'est pas donné à tout le monde de se prendre à ce point les pieds dans le tapis (de souris) devant une foule de chaponois.


L'humble aurait reconnu simplement sa faute... mais manipulation et humilité font rarement bon ménage.


Alors la nature l'emporta à nouveau.

JANICHON 16/11/2013 20:16



JANICHON 16/11/2013 20:14


La vulgarité te va si bien mon pauvre Du Verger. Nous sommes tous issus du monde rurale, mais certains, comme toi, on encore les bottes encrassées par le fumier ! Tu es tellement c.. que je
t'embrasse !

Martin des VERGERS 15/11/2013 11:07


"Quand on n'a rien à dire on ferme sa g***** !"


janichon/ernest/aicha retournez polluer l'espace social de tes camarades de chaponostensemble qui semblent être frappés de la même affection que toi.


Lorsqu'ils se réunissent à 50 ils se comptent 100 ! ("la petite centaine de participants")

JANICHON 14/11/2013 22:57



JANICHON 14/11/2013 22:55



JANICHON 14/11/2013 22:54



nouveau chaponois 13/11/2013 11:10


 Ah le discours de Ménard !


Inconditionnel de la voix de son maître, Ménard a repris l'anaphore* de son guide-président sur la commémoration: en fait il faut vite tout oublier  et s'aimer les uns les autres et
particulièrement les ROMs
.                                                                        
 On murmure que notre maire sortant ( Dieu vous ententende) accueillerait volontiers une quarantaine de ROMs (parmi les 290 prévus pour Oullins ) ...pour augmenter son électorat
probablement ?


A suivre ...


 


NB anaphore : répétition ...pour renforcer . C'est vrai que Ménard et son guide ont bien besoin de renforcement  


 

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication