Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 17:52

 

 

Une information erronée a conduit l’équipe de rédaction du Chaponois à baptiser malencontreusement de façon incorrecte la nouvelle voie qui borde la place du palais Menard suite au dévoiement de la rue Etienne Gros.

 

Le nom de « Lucie Aubrac » a en effet été attribué par le conseil municipal à une autre  nouvelle voie qui reliera l’avenue Maréchal Joffre à la rue Marius Paire après achèvement de l’opération Bouygues en cours derrière la mairie.

 

La voie de la place continuera probablement à porter le nom d’Etienne Gros.

 

Nous présentons nos excuses confondues à nos amis lecteurs.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin
commenter cet article

commentaires

JANICHON 04/10/2013 15:13


Baïka, je sens bien que vous avez quelques ressentiments. J’en suis
désolé.


Je me dois de vous féliciter. En matière d’humour, vous faites des progrès.
C’est beaucoup mieux que Ménard...c...nnard.


Je ne peux pas encore vous donner la moyenne.


Encore un effort...mais cela viendra, ne vous découragez
pas !


Au fait, quel était le prénom d'alzheimer ?

baïka 04/10/2013 08:42


5 fois le même commentaire ; Alzheimer grande cause nationale

baïka 04/10/2013 08:28


"chien, roquet, montrez les dents", Rantanplan a laissé un message sur le blog à Scapin

JANICHON 03/10/2013 18:44


« Dans Scapin tout est... » Chien ? Certes il y a du roquet chez
ce paltoquet !


Ayant pour Molière grande affection, usurper, comme il le fait, le nom de
Scapin


me heurte au plus haut point.


Scapin, fourbe, intrigant, certes mais intelligent.


Je vous propose de rebaptiser son blog du nom plus en phase de Trissotin.
Trissotin, dans les femmes savantes, est un pédant prétentieux, vaniteux et finalement ridicule (un triple sot !)


A partir de ce simple constat, la lourdeur des jeux de mots, voire la
vulgarité des propos, n’a rien d’étonnant. Et pourtant,  le malheureux se donne beaucoup de mal pour qu’on le remarque.


Ce présomptueux va jusqu’à écrire sur son blog -Scapin par Scapin -
« il ne vous aura pas échappé non plus que j’aime m’essayer à pratiquer la belle écriture » - Si, si, cela nous avait échappé - et le
pédant de poursuivre ainsi « et si j’ai pu convertir quelque blogueur au plaisir de l’exercice littéraire, un autre objectif de ce site aura été
atteint » - En matière de prétention on a guère fait mieux.


Laissons ce triste sire à ses illusions.


J’ai mis quelque temps à peser le personnage ; je suis sûr dorénavant qu’il ne mourra pas
d’une crise de courage. Il se tait prudemment lorsque l’on montre les dents.

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication