Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 18:04

 

 

Les bras nous en tombent !

 

Nous savions que nos voisins de Tassin-la-Demi-Lune étaient beaucoup plus nombreux que nous, pauvres Chaponois, et donc au final beaucoup plus riches que nous pour financer de lourds investissements communaux. Mais de là à engager 364.959 € pour permettre à quelques incontinents de faire pipi dans un bâtiment public, ça fait chère la miction !

 

sanisette Decaux der

 

Au fait, à y regarder de plus près, l’édicule tassinois ressemble étrangement à celui qui orne depuis quelques semaines l’accès principal à notre place du marché et qui a déjà fait l’objet de quelques commentaires dans nos colonnes. L’équipe Menardienne s’est elle, elle aussi, adressée à Monsieur Jean Claude Decaux pour la fourniture de cette prestation de dame-pipi automatique, et, dans ce cas, a-t-elle dû passer comme nos voisins sous les mêmes fourches caudines financières de l’empereur des abribus ?

 

Il paraît douteux que la fréquentation de l’automate menardien atteigne les 100 personnes par jour comme à Lyon, la charge financière par service rendu n’en serait que plus lourde pour le contribuable chaponois.

 

Notre maire pourrait il nous éclairer sur ce point ? Sauf à prendre nos vessies pour des lanternes.

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

JANICHON 10/11/2013 10:28



JANICHON 02/11/2013 08:16



baïka 30/10/2013 17:38


bla Bla Bla ... blup blup mon poisson va se noyer  


Combien ? on ne sait pas
  son entretien: combien ? on ne sait pas
  La semaine passée elle était cadenassée: pourquoi ? on ne sait pas
sa situation ,judicieuse ? pourquoi pas
    son esthétisme ? toujours moche mais noyée dans la masse 


143 JOURS ENCORE !!!


 


 


 


 


 


 


 


 


 

JANICHON 29/10/2013 19:16


Notre histoire d’amour se termine, mon pauvre rebelle.  Cela me navre.


Et pourtant mes propos n'avait rien d’injurieux. Je me suis donné la peine (une petite peine !) de vous
développer un argumentaire auquel vous me répondez « prosélytisme consternant » « incurable » ! Je n’en ai pas tiré grief.


Vous vous flagellez Rebelle. Je n’ai jamais traité qui que ce soit d’ignares, ni même l’ai-je suggéré.


Explication de texte : « Si je puise beaucoup auprès de la majorité... » il ne s’agit pas
d’intelligence ou de savoir, mais rien d’autre que des informations et des projets


« c’est que l’opposition c’est le désert... » désert en terme de projets et d’informations.


Maintenant, pour ce qui concerne le jugement que vous portez sur vous-même,  je vous laisse l’entière
responsabilité de celui-ci


Allez pseudo rebelle, n’ayez pas de complexe, même dans l’antiquité la flagellation pouvait s’accompagner de
plaisir :


« Hérodote raconte les flagellations érotiques des fêtes
d'Isis où tous les fidèles armés de fouet se frappaient jusqu'à ce que surexcités par la violence et la douleur ils tombassent anéantis dans les bras les uns des
autres"



C’est beau hein Rebelle (bien que ce ne soit pas trop mon truc !) ?

JANICHON 29/10/2013 18:42


Baïka, que j’ai beaucoup moqué, vous me posez des questions concrètes, je vais
tenter de vous répondre, bien qu’à mon humble avis, ce soit le petit bout de la lorgnette. Mais, bon...


Le plus simple.


L’esthétique. C’est vraiment une question de point de vue. Vous remarquerez que
plus la transformation prend de l’ampleur,  plus les sanisettes se font discrète. Pour autant, il vaut mieux qu’elles se montrent pour que l’on puisse
en faire usage.


L’emplacement, proche du parvis de l’Eglise  : N’est-ce pas dans l’église
que se réunisse le plus grand nombre de gens : baptêmes, mariages, enterrements, messes... Ne serait-ce que pour cela, son emplacement se justifie.


utilité et avantages :


avant les sanisettes n’existaient dans les villages, que des
« pissotières » malodorantes, fréquentées par des hommes, exclusivement. Dorénavant les sanisettes sont unisexes. Cela devrait vous réjouir. Les femmes ont des besoins naturels, tout
comme nous les hommes.


Deuxième avantage, on peut y uriner, bien sûr, mais aussi y déféquer
contrairement aux pissotières et cela dans la plus parfaite intimité.


3e avantage : L’hygiène y est rigoureuse. Vous me direz pas,
Baïka, que ce n’est pas là un gros plus. Un lavabo est fourni et, surtout,  après chaque usage, un cycle de lavage commence alors à l'intérieur des
toilettes, l’intérieur est intégralement frotté et désinfecté automatiquement. Après environ soixante secondes, les toilettes sont à nouveau opérationnelles.


            Enfin les sanisettes de Chaponost sont accessibles aux handicapés. Vous ne direz pas que cela est
accessoire.


Coût : je n’en sais fichtre rien. Mais l’isoler du coût d’ensemble de
l’opération serait absurde.


Travaux de construction de la médiathèque :
-    4,5 millions TTC de dépenses
-    2,08 millions de recettes externes (FCTVA et subventions)
Soit un coût pour la commune de 2,47 millions.
Transformation du centre (dévoiement de l’avenue Joffre, aménagements de la place) :
-    1 million à la charge de la commune
-    1,2 million à la charge de la Communauté de Communes


Ne croyez surtout pas que je noie le poisson. Pauvre bête ! En plus je ne
suis pas pêcheur.

rebelle 24/10/2013 18:50


 


Votre jugement de ma personne est injurieux. Qui êtes vous pour juger ainsi ?


Je ne suis soumis à personne ni dans ma vie privée, ni dans ma vie professionnelle et surtout pas dans ma pensée.


D'ailleurs je ne connais pas « ligne droite » pourtant je fréquente tous les blogs concernant Chaponost et je ne suis membre d'aucune « chapelle »


Engager une discussion « constructive » entre nous ?


Comme vous savez tout et que vous seul avez les solutions à tout et que vos dires sont La Vérité, que vous ne rectifiez pas les erreurs écrites par vous même ou Ernest. C'est un
monologue !!!


C'est vrai que la majorité (actuelle) a le monopole de la culture, de l'intelligence et du savoir. « L'opposition c'est le désert «    (sous entendu : que des ignares).
Encore une insulte !


Vous êtes à la hauteur de nos dirigeants : hautain et suffisant.


 


Et donc, je m'en vais vous ignorer et cela c'est mon choix, directive soumise par moi à moi même !

baïka 24/10/2013 17:30


Belles tentatives de " noyage de poisson",
mais ce blog s'appelle Le Chaponoist Libéré pour parler de Chaponost 
L'article porte sur la sanisette de la place du marché,
alors cette sanisette,
achetée, louée :  Combien ?
son entretien: combien ?
La semaine passée elle était cadenassée: pourquoi ?
a-t-on des réponses à ces questions ?



sa situation ,judicieuse ?
son esthétisme ?



149 JOURS ENCORE !!!!

JANICHON 24/10/2013 16:12


J’imaginais, Rebelle, mais bien à tord, que tu pouvais engager une discussion
constructive. Mais non. C’est même à cela qu’on reconnaît l’opposition Chaponoise.


Je t’imaginais réfractaire, comme moi, à toute pression. Me répondre te
mettrait dans l’embarras et soumis aux directives de ligne droite tu éludes.


Prosélyte, certes pas. Si je puise beaucoup auprès de la majorité, c'est que le
désert est du côté de l’opposition.

rebelle 24/10/2013 09:34


 


Prosélytisme consternant....Incurable !

JANICHON 23/10/2013 17:33


Ah, enfin !!!


Ne vous méprenez pas. Janichon, qui n’est pas Ernest, mais Philippe, Ernest
n’étant pas de sa création, ne crie pas victoire.


Il a compris l’ironie et il y souscrit.


Je préfère cette dernière au propos haineux que je rencontre tant sur ce blog
comme sur tant d'autres forums. Et oui, ça m’énerve !


Je fais le pari, mon cher Rebelle que vous ne ferez pas mentir le pseudo que
vous avez choisi.


 Je vais être positif. Je vieux bien que ce village reste un village, mais à
quel prix ?


Un vieillissement rapide de la population : En 5 ans seulement : les
foyers fiscaux percevant une retraite ont augmentée de 22 % et, ce, malgré l’éloignement de l’âge légal du départ à la retraite.


Sur cette même période de 5 ans, la population a stagné. Si l’on ne fait rien,
elle diminuera avec la disparition des anciens


La baisse des effectifs scolaires : -200 entre 2000 et 2012 en primaire
(-100 au collège) est très révélateur.


Ajoutons à cela, le coût financier : 600 000 euros par an avec la
nouvelle mouture de la loi SRU...


 Je sais, choc des cultures, la construction très (trop ?) rapide
d’immeubles intégrant des logements sociaux a beaucoup émus. Que faut-il faire pour traiter l’urgence ? Continuer à prélever sur les espaces agricoles comme cela a été fait jusqu’à
maintenant (exemple : Le Gilbertin). Auquel cas votre  campagne adorée deviendra rapidement une immense banlieue couverte de
villas.


Les chaponois dites-vous, vive dans un chantier. C’est vrai. Mais un chantier précède
forcément la réalisation d’une construction et par nature il est provisoire.


Si c’est cela le Chaponost de demain que vous souhaitez, il faut le dire
clairement.


 Et il me parait plutôt sain de s’énerver lorsque je lis que les logements
conventionnés vont abriter des repris de justice "qui nous apporterons
cambriolages, agressions, vols et incendies de voitures, dégradations... " et tant qu’on y est pourquoi pas
assassinats.


 Et il n’est nul besoin d’être socialiste (ce que je ne suis pas)
 pour considérer que les gens de conditions modestes sont aussi le droit d’avoir un toit sur la tête. Demander à l’abbé Pierre.


 


Cordialement


 


Philippe JANICHON


 


PS : très sincèrement je n’en comprends pas le sens de votre PS. Merci de
me donner l’adresse du commentaire de Monsieur Pradel, cela m’éviterait de lui poser directement la question.

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication