Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 20:50

 


  
Ou plutôt, chacun son métier !


Que l’on ne se méprenne pas. Lorsqu’il commentait à sa manière le psychodrame du conseil municipal du 14 décembre, Scapin  n’entendait en aucune façon prôner une poursuite de la délégation du service public de restauration, qu’elle soit seulement scolaire ou élargie à d'autres domaines, à l‘Amicale laïque plutôt que la « municipalisation » dudit service.


Lorsque les chaponois ont porté Pierre Menard à la mairie, ils ont voulu élire un maire, pas un chef de cuisine, de même qu’en 1981, nous avions élu un Président de la République, pas un PDG de banques, d’entreprises sidérurgiques ou de multinationales de l’aluminium ou du pétrole. Nous savons du reste où cette confusion des genres nous a menés : un rude plan d’austérité à peine deux ans après le printemps de la rose et une considérable perte de compétitivité pour les entreprises nationales mal gérées par les têtes d’œuf socialistes de la rue de Rivoli.


En toutes choses il convient de faire confiance au professionnalisme et aux compétences de ceux qui maitrisent leur métier. De même qu’on ne demandera jamais à un directeur régional de la SODEXO d’animer une équipe de police municipale ou d’instruire une demande de permis de construire, il serait ridicule de demander à un politicien local  n’ayant aucune compétence en la matière de conduire une brigade de chefs, de seconds et de commis de cuisine collective.


                                   images 3                                                 
   


A vouloir tout faire, on fera tout mal ! Alors qu'il existe une troisième voie: le recours à une procédure transparente et régulière d’appel d’offre au secteur privé qui nous assurerait, en tant que parents comme en tant que contribuables, d’un service conforme au cahier des charges souhaité rendu au prix le mieux disant ; A contrario, l’intégration décidée de la cuisine centrale dans la nébuleuse des services de la mairie sera de nature à favoriser l’opacité cultivée en tous domaines par la bande à Menard. Ceci d’autant que l’élargissement souhaité de son domaine d’intervention constitue un élément non négligeable de complexité accrue du métier exercé ; Nourrir des personnes âgées pensionnaires de la Dimerie ou dépendantes à domicile n’est en effet pas du tout la même chose  qu’assurer une diététique équilibrée à de jeunes écoliers.


                                      images                         
 
 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Politique locale
commenter cet article

commentaires

PCC 08/01/2012 18:51


Retour de baton ?


Cher bastonneur de la Chaponie.


 


 Il n’y a pas de bleu qu’à l’âme, fieffé Scapin. Car dans ton billet du
nouvel an, ton calame, ton bâton de chef plumitif, a glissé un peu plus profond que de coutume.


Tu avais déjà qualifié notre édile des édiles d’Al Capone, chef de bande. Tu le célèbres en ce 1er janvier en
le qualifiant de « maitre-queue  suprême ».


 


Que nenni ! Fi de l’ortograf ! La queue (de poisson) remplace ainsi le queux (du latin coquus). A la
fin,  la plume dérape dans le foireux. C’est vrai : tu as une » belle continuité dans la métaphore filée, et d’excellente matière :
« chacun sa m… » et « en primeur « dégueule ».


Le Bo-cu-se (qu’on m’ex-cu-se) peut dormir penard (ou Menard !).


 


T’inspirerais-tu maintenant du journal Le Monde, qui parlait il y a peu de
la bande des « queutards » du Carlton de Lille ?


Va te promener rue des Justes, à Chausse-Martel, et tu verras flotter près de la cuisine de la Dimerie le fanion
d’Eiffage, société acoquinée par la rumeur au même Carlton. Est-ce le signe que la bande nordiste a déjà infiltré notre respectable Chaponie ?


 


 


A toi seul par avance la queue d’or glissée dans une galette des Rois, lors des tout proches vœux démocratiques de
maître Pierre !


 


 


 


Et que l’an 2012 te soit fécond,


en billets d’aussi bon fond.


 


 


A te relire !


 



P.C.C., de retour, la tête encore un peu fêlée.

Scapin 08/01/2012 19:58






Bonne année, mon cher PCC,





Puis-je vous dire combien je goûte votre retour en ces colonnes où vous manquiez depuis fort longtemps ! Je gage que la
subtilité de votre philippique divertira nos lecteurs, d’autant qu’elle vient à point nommé mettre le nez de ce rusé valet dans son caca de grammairien prétentieux, ce qui, vous en conviendrez,
tombe opportunément à l’occasion d’un billet titré « chacun sa m…. ».





 Soyez assuré que vil Scapin, lorsqu’il aura
digéré le camouflet que vous lui infligez ce jour d’hui aura à cœur, toute honte bue,  de consulter avant toute publication, et plutôt deux fois
qu’une, ses encyclopédies aux fins d’éviter, s’il est possible, le renouvellement de vos sarcasmes bien mérités.





 Les gens d’esprit seront toujours les bienvenus
sur ce site.





 Votre dévoué



Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication