Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 11:51

 

 Canossa

 

En vénerie on appelle cela l’hallali, lorsque l’animal de chasse, épuisé par une trop longue course, sent que ses forces l’abandonnent, que sa harde ne suffit plus à le soutenir, qu’il lui faudra bientôt sans doute faire face à la meute pour un dernier baroud avant l’issue fatale et la curée. Il tente alors fréquemment une dernière ruse qui n’abuse que très rarement les veneurs aguerris ; le vieux cerf lance vers les chiens un jeune daguet dont les voies pourraient tromper les limiers. On appelle cela « donner le change ».

 

Les manœuvres tentées par Menard et sa bande depuis quelques jours s’apparentent étonnamment à celles du vieux cerf à bout de souffle.

 petit banc

Cela a commencé dès le 13 mars sur son site. Bien évidemment, ils allaient faire tout ce que propose « J’aime Chaponost » : le premier tiers de la place du marché serait restitué aux piétons (sans blague !), les blocs de béton inesthétiques n’étaient bien sûr que provisoires (c’est évident !), on allait les remplacer par des fauteuils et des bancs, le parvis de l’église serait de nouveau transformé (ben voyons !), on allait même créer un parc à vélos !  etc … C’est tout juste si Damien Combet et les siens ne leur avaient pas piqué leurs idées !

 

 

 

 

gendarme allongéSeconde esquive et nouvelle démarche de repentance vendredi dernier, sans doute en réponse aux grincheux qui trouvent trop dangereux le carrefour Chausse / Joffre. Les automobilistes ont eu la surprise de se voir dévier de l’avenue une bonne partie de la journée pour cause de construction d’un "gendarme-allongé" destiné à ralentir les voitures descendant du rond point de la mairie.

 

Outre que cela  contribuera une fois de plus à faire la fortune non seulement des copains carrossiers de Menard mais aussi celle de ses copains mécaniciens puisqu’il faudra remplacer des amortisseurs en plus des tôles froissées, et au risque de nous répéter, cela n’ôte rien à la dangerosité du site comme nous l’avons souligné à moult reprises. Pourquoi s’acharner à refuser la solution la plus simple qui consiste à mettre en sens unique la rue Jules Chausse de la place vers la poste jusqu'à la rue des justes ? De mauvaises langues prétendent que c’est pour satisfaire la demande pressante d’une commerçante amie.

 

Nous ne saurions croire que Pierre Menard ait pu sacrifier la sécurité des Chaponois à la croissance du chiffre d’affaires d’une boutique, au risque de se voir, comme d’autres avant lui, placé sur écoute puis mis en examen pour trafic d’influence et mise en danger de la vie d’autrui !

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Élections 2014
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication