Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 16:57



« Le petit chat est mort »,

 

ont répondu à Arnolphe plus d’une génération d’Agnès, pensionnaires du Français, l’illustre maison de mon maître Molière (L’école des femmes, acte II scène 5). Isabelle Adjani ne fut pas la moindre de celles-ci.

 

Les assidus lecteurs de notre gazette auront peut être remarqué la disparition depuis peu de ces pages des quelques dessins qu’en fourbe valet, mais en sincère admirateur, j’empruntai tantôt à Philippe Geluck pour illustrer la publication de quelques « paroles de CHAT … ponois » bien senties. Ces emprunts furent certes réalisés sans l’autorisation préalable que le strict respect de la loi m’imposait de solliciter de l’auteur, mais sans aucune mauvaise intention. De même, la modification du contenu des phylactères d’origine ne me rendit coupable que du souci d’amener mes lecteurs à sourire de certaines situations locales.

 

Est-ce l’effet d’une efficace cyber-protection mise en œuvre par l’humoriste belge et ses conseils ?

 

Est-ce plutôt l’effet de manœuvres moins honorables de zélés délateurs irrités de se voir tournés en dérision, en particulier par l'illustration récente des vœux de rentrée fiscalisés de notre maire ?

 

 Toujours est-il que nous nous devons de nous plier aux exigences du respect de la propriété intellectuelle et artistique et de cesser désormais de recourir aux services humoristiques de notre félin du plat pays.

 

On trouvera ci-dessous le mail comminatoire reçu par Scapin

 

 

Détournement d'oeuvres

...

De :

"lechat@geluck.com" <lechat@geluck.com>

...

Ajouter dans les contacts

À :

scapin2008@yahoo.fr

 


Monsieur,

Nous avons constaté que vous utilisez sans notre accord des dessins du
Chat de Philippe Geluck sur votre blog  (
http://www.mon-maitre-scapin.com/categorie-10918536.html  )  et que de
surcroît vous modifiez les textes des phylactères de ces dessins, ce que
nous n'acceptons jamais. La loi interdit formellement ce genre
d'utilisation et de détournement. Nous vous demandons en conséquent de
retirer immédiatement de votre site les oeuvres de Philippe Geluck, faute
de quoi nous nous verrons dans l'obligation d'entamer des poursuites par
voie légale dès aujourd'hui.

Dans l'attente de votre réaction rapide,

Dominique Canon

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aramis 25/11/2009 15:45


Hors sujet, Alphée !
Comme toujoure, hors sujet !
0/20


Alphée 25/11/2009 10:07



Concernant la taxe professionnelle, comme vous le savez sans doute, elle est actuellement calculée sur l’investissement des entreprises ce qui a
pour résultat dans certains cas, de bloquer l’investissement pour une solution infiniment plus facile : la délocalisation et en conséquences pour les salariés la perte d’emploi.


La réforme consiste à supprimer ce mode de calcul, pas la taxe en elle-même. Au stade actuel de la discussion, elle sera remplacée
par :


-          une taxe sur le
foncier bâti industriel ou commercial


-          une taxe sur la
valeur ajoutée de l’entreprise


-          des dotations de
l’état. (actuellement les ¾ du budget total des collectivités territoriales sont assurés par les dotations de l’Etat)


 


Ce qui défrise certaines municipalités, comme la vôtre en particulier, c’est que le taux d’imposition des entreprises sera décidé pour tout le
territoire. Aujourd’hui, avant la réforme, la taxe professionnelle peut servir de variable d’ajustement pour les  finances territoriales, et les autorités locales peuvent décider
de relever l’impôt sur les entreprises pour couvrir les dépenses de la commune, comme elles ont relevé chez vous la taxe locale et l’impôt foncier pour construire(entre autres j'espère)
une salle de spectable, . Ce ne sera plus possible, le taux sera le même pour tout le territoire.

Tout ceci n'est qu'un des éléments qui s'insèrent dans la réforme des collectivités territoriales et dans le changement radical de nos comportement vis à vis de notre planète que nous avons un
peu trop malmenée, et dans la sauvegarde de nos emplois que nous avons un peu trop perdus ..........



epsilon 20/11/2009 12:25


De la discussion jaillit la lumière !
...ou du moins un débat . Merci donc aux débatteurs ci-dessus . Oubliant les invectives (contre-productives) je retiens de vos échanges plusieurs points d'accord sur des sujets locaux , les
seuls pertinents sur ce blog .
    - ce centre culturel est une lubie coûteuse , bien dans la manière de la "majorité" actuelle 
     - la taxe professionnelle (ânerie notoire de Chirac) doit être supprimée 
     - il faut supprimer qq couches du "mille-feuille administratif 
... mais les Français et en l'occurence de nbx  élus sont contre le changement (surtout quant il menace leur statut et leur prébende !)...d'où la difficulté .
Mais comme disait G d'Orange (dit le Taciturne) :
" Il n'est pas necssaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer "
NB  Quant à Geluk ..Chat n'a pas d'importance

    


Alphée 17/11/2009 10:15



Comme c’est triste de ne plus croire en rien ! Je suis heureuse de pouvoir encore rêver à un monde meilleur, et de trouver des
champions plus courageux et tenaces que moi pour m’y entraîner.



Mon chemin a été un peu différent du vôtre. Je n’ai jamais eu d’attirance pour Chirac, bien que j’aie voté pour lui à plusieurs reprises, et que je trouve particulièrement nauséabond le procès
qui lui est fait depuis des années. J’ai préféré Raymond Barre, j’ai même travaillé pour lui, bénévolement bien sûr, et pendant les campagnes, ne serait-ce que pour garder ma
liberté.


Je suis d’accord avec vous, je préfèrerais et de loin, que la gauche soit en état de marche, et fasse des propositions constructives
qui puissent se confronter avec les nôtres, et du coup s’améliorer au contact d’évaluations et d’avis différents. Ce qui est désastreux pour la démocratie, c’est ce suicide collectif socialiste,
qui amène les militants à un dépit et une haine qui ne sont pas très chouettes à regarder, ni à vivre, mais que je comprends complètement.


 


J’assiste en ce moment, aux conférences et débats organisés par untel ou untel, sur les réformes engagées. Et je vous assure que le
paquet –développement durable, collectivités territoriales, et taxe professionnelle, toutes réformes qui amèneront un changement de cap, une manière différente d’aborder l’organisation de la vie
des français-, est non seulement génial, mais également passionnant. Je peux comprendre que cela fasse peur, car il s’agit d’un bouleversement des habitudes de chacun et de tous. C’est accepter
de dire que le virtuel et l’immoralité financière sont allés trop loin, qu’il faut revenir à une vie plus conforme à la pérennité de notre planète et à l’épanouissement des humains, sans
pour autant revenir à l’âge de pierre, ce qui nous différencie des Verts.


 


Bien sûr, quand on dit à un élu, qu’un poste d’élu territorial sur deux sera supprimé (la même personne représentant le même
territoire au département et à la région) pour davantage de lisibilité de la part du citoyen dans son paysage administratif, que la taxe professionnelle qui est calculée sur l’investissement des
entreprises sera remplacée par une autre taxe qui ne les pénalisera pas, pour éviter les délocalisations, et qu’on prépareles collectivités territoriales à faire comme l’Etat, des économies
drastiques, le gouvernement n’est pas très populaire. Il faut expliquer et encore expliquer le concept de la Taxe Carbone, qui porte si mal son nom puisque ce n’est pas un impôt, mais un
changement de mentalité dans son fonctionnement personnel de tous les jours.


 


Et bien c’est justement ce courage là, celui de la parole donnée, que je respecte et que je soutiens.



L'instituteur 16/11/2009 21:33


Vous faites fausse route lorsque vous dites socialiste. Figurez vous que je suis un repenti du RPR, ancien électeur de Chirac. Mais cette droite devenue mercantile avec l'avènement de Sarko, cette
droite où l'on croise des gens pourtant tout propre et bien gentils, mais qui vous peuvent vous conter droit dans leurs bottes leur haine et leur accrimonie pour l'autre, empruntant le vocabulaire
et les thèses du KKK...Cette droite là je la conchie. Pour autant la gauche ne me tente guère. Donc, aujourd'hui, je ne suis plus l'électeur de personne. Cela donne une vraie liberté. Celle de me
révolter face à cette injustice criante que représente l'élection au poste de conseiller général de Sarkozy junior, un bambin de 22 ans qui ferait mieux d'aller fumer des joints en organisant des
manifestations anti-Hadopi. C'est de son age. C'est aussi de son niveau (rappelons le, Jean II Sarko peine à obtenir son DEUG !) Je ne m'interdit pas pour autant de penser que Ségo-centrique « la
Royale » est d'une stupiditude atterrante... S'agissant de la réforme des collectivités, je prone la disparition de notre CCVG et une intégration dans le grand Lyon. Je crois avoir lu dans le
projet de loi en question que l'enterrement est programmé puisque la vallée du Garon est une « enclave » entre Givors et Lyon, sa ville centre et que cette possibilité devrait disparaitre. (A moins
que Givors n'intègre la CCVG ? Pas sûr que ça convienne à vos amis n'est ce pas ?) J'en profiterai pour limiter le lien fiscal entre les territoires et les entreprises. La suppression de la TP va
dans ce sens : celui d'une meilleure répartition des richesses (concept socialiste ?). Pourquoi certaines communes richissimes disposant d'un casino, d'un aéroport, ou encore de zones d'activités
babyloniennes peuvent elles disposer d'un budget éléphantesque là où d'autres, voisines de quelques kilomètres se contentent de peu. D'un certain point de vue Chaponost fait pitié, à barguigner ça
et là quant à sa piscine ou sa mairie. D'un autre elle à aussi beaucoup à perdre puisque suffisamment riche pour envisager la création d'un super complexe socio-culturel à plusieurs millions...


Alphée 16/11/2009 11:03



Vous lirez bien sûr "CHASSEURS A COURRE". Le manque d'habitude, n'est-ce-pas ? Nous n'avons pas tout à fait les
mêmes valeurs, vous l'aurez compris.



Alphée 16/11/2009 10:09



Vous me dites que je bave, ce qui est faux, je suis très propre sur moi !


 


Ce que je veux vous dire, c’est qu’il faut absolument passer à autre chose que le commentaire de non évènements comme la carrière de
Jean Sarkozy, qui ne sont que des leurres utilisés par vos amis socialistes, celui du jour remplaçant celui de la veille, et qui ne masquent pas vos propres insuffisances. Vous me faites penser à
ces chasseurs à cour, qui dressent des meutes de chiens à grand frais, pour les voir s’emporter sur un lapin plutôt que sur un cerf.


 


Mon député et mon parti, comme vous dites, ce que j’accepte comme un hommage de votre part, préfèreraient une opposition constructive,
basée sur des projets politiques solides, qui permettraient une vraie discussion sur un sujet donné, plutôt qu’une opposition frontale, assez minable il faut bien en convenir. Il est vrai que
cette pauvre Ségolène ne vous aide pas, et que dans la foulée, elle fait un mal assez considérable à la cause des femmes.


 


Je vais vous proposer un vrai sujet. Je suis sûre que nous sommes d’accord sur un point : il faut réduire ce qu’on appelle le
train de vie de l’état, et réformer la manière dont nos administrations fonctionnent, qu’elles fussent politiques ou purement administratives.  Qu’avez-vous à opposer au projet de réforme des collectivités territoriales, en zappant, si vous avez d’autres arguments, les poncifs ordinaires utilisés par la
gauche.


 



L'instituteur 15/11/2009 16:24


La calomnie est le talent de ceux qui n'en ont pas. Voilà ce qu'il faut lire dans mon post ci dessus.


L'instituteur 15/11/2009 16:02


Qui a dit que les gens de droite sont des crétins ? Certainement pas moi, chère amie. Vous avez donc su déceler entre les lignes de mon commentaire une idée qui n'est pas de moi (ce que moi je n'ai
pas su faire s'agissant des votres - à vous lire, j'ai pensé à tort que vous étiez une Hadopi-phile !!! Veuillez accepter mes excuses). Toutefois conservez à l'esprit que la calomnie est le talent
de ceux qui n'ont pas. Gardez vous donc de baver gratuitement... Car, si scapin est dans son rôle d'agitateur du PMC, vous êtes dans une posture totalement différente. Pour ce qui est d'Hadopi, il
ne vous aura pas échappé que les brebis égarées (députés) ont été gentiment priées de la fermer (sous peine de devenir galeuses ?) et que cette loi, aussi inapplicable soit elle, fait aujourd'hui
partie de notre arsenal législatif. Cela reste en tout état de cause le fait de l'actuelle majorité à laquelle Christophe Guilloteau appartient, qu'il le veuille ou non (je met ma main à couper que
le label UMP y est pour beaucoup dans son élection et que le seul fait d'appartenir à la famille Besson n'y suffit pas !) Tiens, à ce propos, vu les remous qu'a provoqué l'affaire "Jean Sarkozy,
népotisme et compagnie", comment se sent votre ami le député ??? Droit dans ses bottes ?


Alphée 15/11/2009 13:06



Il se trouve qu’un de mes fils est un des animateurs anti Hadopi les plus impliqués dans le département et que j’ai participé à son
action, non seulement en tapant quelques rapports et comptes rendus, mais aussi parce que je partage son avis sur ce coup là. Je tiens aussi à vous dire, que notre député Christophe Guilloteau n’a pas voté la loi, ce qu’il avait indiqué à mon fils venu lui expliquer sa réflexion, ainsi que 46 autres députés
de l’ UMP.


 


Cher ami, si vous cessiez d’enfoncer les portes ouvertes, en partant du principe que les gens qui votent à droite ne réfléchissent
pas, et sont par atavisme et par habitude de pauvres crétins ? Cela nous permettrait à tous d’être infiniment plus constructifs.



Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication