Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 19:07



Parmi les questions fondamentales qui alimenteront les débats dans un futur proche et qui ne manqueront assurément pas de diviser, selon un clivage pas forcément conforme aux traditions, les élus en place et ceux qui auront l'ambition de leur succéder à la direction des collectivités locales figurent les propositions de la commission Balladur de réorganiser les communes en grandes métropoles.


L'éventualité d'une adhésion de Chaponost au Grand Lyon, ex COURLY, a agité les esprits des candidats, qu'ils soient sortants ou prétendants, de tous les scrutins municipaux depuis plus de vingt ans. Le sujet étant tabou et surtout électoralement dangereux, chacun, de droite comme de gauche, se retranchait dans un prudent et assourdissant silence. Pour ou contre : « y penser toujours, n'en parler jamais » comme disait Gambetta à propos de l'Alsace-Lorraine.


La menace se faisant plus précise sous la pression d'Edouard le sage, et l'ogre lyonnais étant dirigé par les copains de Pierre Menard, il ne serait pas inintéressant que celui-ci nous éclaire, au moins au plan du principe, sur ses idées en la matière. Les électeurs de mars 2008 méritent de savoir à quelle sauce, notamment fiscale, ils seront mangés ou avec quelle vigueur leur indépendance sera défendue.


Un certain nombre de maires de communes de l'immédiate périphérie lyonnaise ont d'ores et déjà réagi et constitué un front de résistance (Le Parisien / Aujourd'hui en France daté du 25 avril 2009).


Notre maire aura-t-il le courage de prendre position plus clairement qu'il ne l'a fait  en noyant une nouvelle fois le poisson dans une abominable bouillie normande dans sa page de propagande du dernier Chap'Info ?


Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Politique locale
commenter cet article

commentaires

Alphée 28/04/2009 13:45

Savez vous qu’un maire voisin de Chaponost est dans le même dilemme ?
Car Saint Genis Laval fait partie du Grand Lyon. Ce qui vous donne un avant goût de ce qui peut vous arriver à Chaponost.
 
Quand on ne fait pas partie du Grand Lyon, bientôt LYON METROPOLE, (attention à la curée, les places seront chères !), d’abord on n’ explique pas à ses concitoyens qu’on va avoir sans problème des transports en commun, et surtout on peut la main sur le cœur être contre le TOP (Tronçon ouest périphérique) comme le maire de votre ville, ce qui est déjà un exercice de haute voltige, quand on sait que le maire de Lyon, Président du Grand Lyon est aussi le patron des socialistes du Rhône.
 Car c’est lui qui est à la manœuvre de ce gigantesque projet,(le Conseil Général n’étant plus maître d’œuvre), qui va couper en deux Oullins, Saint Genis Laval, et Pierre Bénite, et va installer un échangeur de plusieurs hectares avec sortie de tunnel juste en face de l’hôpital  LYON SUD. Vous parlerai-je de la traversée de Francheville et Beaunant ?
 
Ce qui nous a permis l’autre jour d’admirer la souplesse physique et politicienne du maire de Saint Genis Laval, également membre du Modem et Vice-président du Grand Lyon, et pour qui l’exercice s’apparente au  salto piqué avec triple boucle.
Quel mandat l’emportera sur l’autre ?
Son mandat de maire soit disant apolitique, (alors qu’il préside le comité de soutien aux Elections Européennes du Modem avec 7 de ses conseillers), se rappelant d’un coup qu’il a besoin de ses électeurs pour exister, ou son mandat de Vice-président du Grand Lyon,  comme l’a indiqué un lapsus révélateur à l’ A. G de l’association Lyon Sud contre le TOP de St Genis Laval,  disant qu’il était d’accord avec les industriels  qui eux sont pour le projet ?
Son intérêt soudain pour la défense de l’économie française lui permet ainsi de tourner sa veste, lui qui, toujours pendant la campagne des municipales, était "prêt à se coucher devant les engins pour arrêter le chantier". Mais comment affronter celui qui vous a fait Vice- président du Grand Lyon ? Sans dégâts pour soit même ? Car ce mandat n’est pas le résultat d’élections dues au suffrage universel direct. Dur, dur, dur d’être le maire d’une commune faisant partie du Grand Lyon, et être Vice-président de cet organisme en même temps, car pour les prochaines élections, c’est vous et moi qui choisirons, aux deux niveaux.  Cela aura au moins le mérite d’être clair.
 
Ceci n’est qu’un petit aperçu, au travers d’un projet qui nous inquiète tous,  des grandes manœuvres qui vont  avoir lieu lors de la Réforme des Collectivités Territoriales. La simplification des entités de toutes sortes est un dilemme pour certains qui devront renoncer à quelques mandats ou places d’administrateurs, et surtout devront assumer leurs choix, alors que les citoyens  y  verront une simplification de leurs démarches administratives, et, soyons vigilants, une utilisation optimum de leurs impôts.
 
En bref, ce n’est pas la réforme qui est à redouter, mais bien ce que certains de nos élus en feront.
 

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication