Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 09:58




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alphée 01/03/2009 13:45

Il s’est déroulé, jeudi dernier à la Préfecture de Lyon, un débat sur le thème de Lyon Métropole, particulièrement intéressant, sous la houlette de M. Larcher, Président du Sénat, de la commission sénatoriale, et de nombreux élus lyonnais, de tous bords.  Le sujet était « la réforme des collectivités territoriales ». Tout le monde pouvait y participer, le débat étant retransmis en direct sur PUBLIC SENAT.
En résumé, succinct, il est prévu de transformer la COURLY en LYON METROPOLE, avec en satellites (avec tout le respect du à ces territoires, ô combien importants), St Etienne et les Pays de l’Isérois, du sillon alpin (Grenoble Chambéry). 
Il en est de même pour les autres grandes villes telles que Bordeaux, Marseille, Toulouse, Lille, etc…..
Le but est :
Ø         d’apurer les trop nombreuses strates décisionnelles, où le citoyen a du mal à se retrouver, génératrices de frais dont nous n’avons plus les moyens, et pour certaines redondantes. Il sera impossible que deux légitimités puissent faire la même chose sur le même territoire
Ø         de mettre en place des entités administratives et territoriales plus puissantes (*),  capable de s’insérer dans la compétition européenne et mondiale, afin de défendre les nombreux avantages économiques de la France, et en particulier de RHONE ALPES. Responsabilité, performance, compétitivité ont été les mots employés par le Pt du Sénat.
Ø         Il ne faut pas taxer uniquement la production des entreprises pour obtenir le financement des territoires. (Remplacement de la taxe professionnelle). La fiscalité des territoires est donc à revoir.
Le moyen est de réunir les 57 communes actuelles de la Courly, (1 300 000 personnes, 2ème ville de France), sous forme de Métropole, de supprimer au passage les cantons, et de  laisser aux communes les fonctions de proximités, écoles maternelles et primaires, état civil, petite enfance……etc.
La dotation financière que l’Etat transmet aux collectivités territoriales serait dévolue à la Métropole, qui répartirait les fonds aux communes, communautés de communes et au département car dans le Rhône, particulièrement au Sud Ouest de nombreuses communes sont hors métropole. 400 000 habitants. Ce qui ne veut pas dire que les avantages échapperaient aux communes en question.
Dans la foulée, le Conseil Général rétrocèderait ses fonctions sociales à la Métropole, sur son territoire, ainsi que son budget, soit 50% du budget social du département.
Côté élus, les conseillers généraux, élus au suffrage universel, gardent leur légitimité au sein de la Métropole. En ce moment les conseillers de la communauté urbaine de Lyon ne sont pas élus au suffrage universel en tant que tels, ce qui par exemple contraint le Maire de St Genis Laval à une douloureuse contorsion, concernant le TOP, lui qui prétendait se mettre devant les tunneliers et autres engins de voirie pendant la campagne municipale, serait maintenant plutôt enclin à tenir les commandes  desdits engins, depuis que le maire de Lyon l’a obligeamment élevé à la fonction vice-président de la Courly …….
Votre maire finira-t-il par inscrire Chaponost dans la nouvelle Métropole, vecteur de développement et de voirie flambants neuves ? Allez savoir, s’il ne peut plus augmenter les impôts pour se faire sa petite piscine à quinze patates, où va-t-on ?
 
(*) L’aéroport de  Lyon - Satolas pourrait être rattaché à Lyon Métropole.

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication