Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 19:08



Mon cher ami,

 

Si je m’en tiens à la lecture que je fais des billets que vous publiez dans votre gazette, je constate que les premiers frimas de l’hiver qui approche sont bénéfiques à votre création littéraire. Je vois même que vos talents avérés de polémiste satirique ne sont pas exclusifs de votre part  d’un fourmillement d’idées pouvant le cas échéant constituer une force de propositions constructives pour l’avenir.

 

Vous dressez ainsi le portrait du champion qui, à votre idée, devrait reprendre le flambeau de la contradiction aux dirigeants de notre communauté et engager le fer avec eux lors de la prochaine élection des échevins. Il est vrai qu’il convient d’utiliser le délai dont nous disposons jusque là pour susciter les vocations auprès d’une génération de brillants éléments prêts à relever le défi.

 

Malgré mon éloignement, je suis toujours citoyen de cœur de votre communauté et je partage avec vous le souci d’en assurer l’avenir en favorisant autant que faire se peut son développement dans d’harmonieuses conditions qui permettront à tout un chacun de s’y trouver à l’aise et heureux de vivre comme je m’efforce moi-même de le faire dans mon domaine du pays de Gex. A cet égard je soutiens bien entendu, nous en avions déjà parlé, votre opinion quant au sort à réserver à la vieille et peu plaisante bâtisse qui occupe inutilement, au centre du village, une importante superficie qui pourrait avantageusement être consacrée aux priorités de son développement économique et démographique. Une reconstruction réussie permettrait ainsi d’accueillir de nouveaux habitants et d’abriter des espaces marchands propres à servir la population en maints domaines qui lui font aujourd’hui défaut.

 

Bien évidemment, il conviendrait de veiller à ne pas créer, à l’occasion de cette opération de bâtisseur comme de celles qui, à n’en pas douter, lui succéderont ailleurs, de quartiers regroupant à l’excès les couches de population les plus défavorisées, au risque de créer un phénomène opposé au « creuset » qu’ont si bien su favoriser nos cousins des Amériques et de laisser libre cours au climat d’insécurité que nous connaissons bien alentour des grandes concentrations urbaines.

 

Je regrette aussi avec vous que nos concitoyens se soient laissés berner, comme c’est souvent le cas dans les consultations populaires, par les promesses électorales démagogiques de notre nouveau magistrat en matière d’organisation des tournées de malles-poste en direction de la station de chemin de fer. La connaissance des arcanes administratives et réglementaires des activités de transport de voyageurs aurait assurément dû attirer l’attention des électeurs avertis que nous sommes et nous convaincre du caractère vain, et par conséquent gratuit, des engagements souscrits. Nous devons, j’imagine, à l’intensité de votre déception aussi bien qu’à l’impétuosité de votre caractère l’usage d’un vocabulaire dont la trivialité n'a d'égale que la goguenardise dans l’interpellation de nos édiles à ce propos.

 

Je demeure, mon cher ami, votre fidèle lecteur et,

 

du fond de mon exil, je reste

 

votre

 

François Marie.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication