Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 17:26

L’ambiance était bon enfant hier soir à partir de 18h30 salle socio-culturelle et changeait de la veille. Nous étions plus proches du buffet campagnardpatrouille.jpg que du brainstorming habituel en cette période électorale.

Pierre Ménard, chef de patrouille, présentait ses castors à une salle attentive bien que déjà dissipée suite à la concentration consacrée à un précédent débat et incommodée par la chaleur accumulée.

On nous avait annoncé l’officialisation d’une liste électorale, on ne nous a fourni qu’une photographie légendée prise dans le parc du Boulard d’un groupe constitué, comme chez les francs et franches camarades, sans aucune hiérarchie hors le chef, ce qui ne permet en aucune façon de spéculer et de déterminer les bénéficiaires des positions éligibles en cas de victoire comme de défaite. L’information eût pourtant présenté un certain intérêt et permis de juger des priorités accordées par le leader dans les orientations possibles de la future gouvernance municipale (PS, Verts, MoDem / PS, MoDem, Verts / etc…).

De programme il ne fut pas question, celui-ci ayant été débattu au sein des diverses commissions, multiples réunions « tupperware », débats thématiques, et e-communications ayant précédé la manifestation du jour.

Les vieux démons n’étant jamais éloignés, nous aurons retenu de l’intervention de l’un des orateurs dans le domaine budgétaire que l’on s’efforcerait de « ne pas toucher à l’impôt » mais que « l’on ne s’interdisait pas d’y toucher si nécessaire ».

Pour le reste, on s’est contenté, comme à la Star Ac, de dérouler le tapis rouge aux guest stars de la soirée, guettant à plusieurs reprises l’arrivée imminente de René Lambert, ci-devant maire socialiste de Francheville, qui jouait les arlésiennes, prisonnier sans doute d’un agenda surbooké, annonçant même l’arrivée possible de Roland Crimier qui s’était pourtant décommandé le matin même dans l’édition locale du Progrès.

Dans cette attente, Nous eûmes tout loisir d’écouter Guy Palluy, maire socialiste de Mornant et conseiller régional, nous exposer l’art d’animer une commune en réservant un lieu permettant à une famille turque de préparer un repas oriental offert à la population ou à une famille bretonne d’organiser des soirées crêpes.

Plus sérieusement, il nous exposa également avec sagesse les raisons de l’opposition de sa commune à la réalisation de la désormais célèbre pataugeoire communautaire. Comme quoi un élu rural, fut il socialiste, peut se montrer à certains égards plus sensé qu’un maire apolitique/MoDem de la périphérie lyonnaise.


René Lambert se faisant toujours attendre, l’on passa aux agapes et je dus, toujours sur ma faim à
maints égards, me retirer pour satisfaire à d’autres obligations.

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Elections 2008
commenter cet article

commentaires

Athos 16/02/2008 11:44

Pour compléter la réponse de Scapin à Candide, j'ajouterai que j'ai souvent et curieusement constaté que ceux qui se sentent blessés par le qualificatif de "scout" sont ceux là même qui ne l'ont jamais été et qui en ignorent la noblesse.Athos(ancien scout lyonnais de la paroisse Sainte Croix -6ème Lyon, groupe colonel Driant - où j'ai eu l'honneur de côtoyer Scapin à la fin des années 50)

Bellérophon 14/02/2008 16:42

Hé ! Scapin ! Plus de billet de votre part ni de réponse depuis un moment ? Nos échanges deviendraient-ils inintéressants ? Ou bien serait-ce votre prestation dans Le Progrès qui vous détournerait de nous ?

Bellérophon 12/02/2008 19:29

Cher candide, je ne considère pas la liste de M. Ménard comme une chimère. Et vous l’aurez sans doute remarqué, je n’éreinte pas cette équipe. J’ai du respect pour les personnes qui la compose et pour leur engagement. J’ai du respect pour l’engagement en général. Et si j’appel de mes vœux une pratique constructive de l’opposition c’est sans qualifier ce qui a été fait par la gauche jusqu’ici à Chaponost. Je suis fier de l’expression démocratique qui se déroule dans notre commune. Or, elle ne pourrait pas exister sans la liste de gauche. Dans le même temps, je suis heureux que nous apportions notre pierre à notre chère démocratie au moyen de ce blog… que nous devons tous à Scapin, quel que soit le champion de ce dernier… Puisque vous m’y invitez en quelque sorte, je vais me découvrir un peu. Si j’ai pris le pseudonyme de Bellérophon, c’est parce que pour moi les chimères sont les symboles que l’on agite à tous vents, les idées reçues, les lieux communs, les promesses délirantes, les mots d’ordre infantilisants, mais aussi la méchanceté, l’invective, les critiques personnelles, la stupidité, la quête aveugle des honneurs, les conformismes et les anticonformismes aussi. Fort heureusement, mis à part des piques volontiers acerbes qui partent de temps à autre, il n’y a pas trop de chimère à pourfendre ici. Seule cette vieille connaissance d’apolitique à pointé le bout de son nez, mais il semblerait qu’elle soit retournée se cacher dans son acide tanière… Ouf merci ! Pour ce que vous dites sur la forme qui aurait à voir avec le fond, sachez que si M. Gouttebarge a moins communiqué que M. Ménard jusqu’ici, cela ne veut pas dire qu’il n’a pas consulté les gens et pas non plus que d’ici l’élection il restera aussi discret que dans la première phase de sa campagne. Question de méthode sans doute. Ne vous êtes-vous jamais demandé s’il n’y avait pas une stratégie de communication de part et d’autre ? Je pense que c’est manifestement le cas. Et si je ne me trompe pas, le volume de communication des deux listes devrait s’équilibrer d’ici la fin de la campagne.

epsilon 12/02/2008 18:21

Les pseudos sont révélateurs " candide" : qui a de la candeur , ingénu , innocent , naïf , optimiste ,etc                                          ( Le Petit Robert)L'ambiance du 8 février était en effet très optimiste , très " vos idées sont mon programme " , très " et si on faisait le pari de plus de solidarité , plus de convivialité  , plus d'ouverture ,etc  " ....toujours plus quoi ! Décidement tout est  au mieux dans le meilleur des mondes

Candide.PCC 12/02/2008 16:03

Mon propos n'est pas de réduire à merci Scapin dont j'apprécie les propos et l'écriture (je l'ai écrit sur notre site). Je n'ai pas apprécié que "scouts" vise des personnes (pas P. Menard, mais de plus jeunes !,) et une partie de la "Paroisse", dont je ne suis pass, et que la mauvaise foi et la défausse soient si grandes (voir le compte rendu du Progrès). Par ailleurs, même si une certaine mauvaise foi (disons le péché par omission...) est une règle du billet d'humeur ou de la satire, le gouffre de l'esquive a des "limites" (quand la borne est franchie...) !J'étais à la réunion du vendredi 8 février (j'ai pris l'ambiance et 6 pages de notes). J'ai salué beaucoup de gens de la liste ou proches, qui me sont voisins ou amis. Je n'ai jamais dit que l'équipe de JG n'avait pas travaillé (dans une très grande discrétion pour les publications il est vrai, contrairement à "Ensemble et Autrement"). J'ai  opposé 2 styles et 2 conceptions de la communication (d'une liste, mais c'est aussi un signe) qui ont des liens avec le fond.Je ne crois pas que l'opposition actuelle (dont P. Menard) ait été négative dans la mandature actuelle. Le Collectif 103 fournit des billes à tout le monde pour les transports.Je sais qu'à Chaponost la vie associative rapproche des gens d'opinions diverses, et par exemple que l'Amicale laïque Restauration "fournit" l'école privée.Bricole enfin : les "fonctions éligibles" renvoient au texte de Scapin !"Ensemble et Autrement" n'est pas la Chimère, et vous n'êtes point (ou pas encore !) ni tueur du tyran de Corinthe ni massacreur d'Amazones. Je puise dans mon Grimal...Je vous salue.Candide.

Scapin 12/02/2008 22:15

Je m'efforce habituellement, dans le souci de respecter la liberté de chacun, de ne réagir que le moins possible aux commentaires de mes lecteurs. Cependant, pour la première fois depuis la création de ce blog,, je me sens mal à l'aise pour n'avoir pas été cmpris par Pierre Ceysson, alias Candide, dans le sens que j'entendais en employant le vocable "scouts".Si j'ai été mal compris, c'est que je me suis mal exprimé,  si je me suis mal exprimé, c'est que j'ai manqué en l'application des préceptes de Bossuet : "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément".Je vois que vous ne connaissez pas mon maître, Vous sauriez sans celà que le scoutisme fait partie depuis plusieurs générations de ses traditionneles valeurs familiales et que toute référence à ce mouvement de jeunesse est synonyme pour lui d'appréciation positive. Contrairement à ce que vous semblez penser, "scouts toujours..." ne constituait pas dans mon proos, une raillerie vis à vis des jeunes membres de la liste Ensemble et Autrement mais bien une référence à l'attitude de pierre Ménard qui me rappela, samedi soir dans l'ambiance bon enfant que j'ai déja décrite, celle de du CP de l'adolescence de mon maître, distribuant les rôles et valorisant l'intervention de chacun.Au demeurant, vous me rendrez cette grâce d'avoir suffisamment souligné l'ignorance de la jeunesse critiquable dans la liste de Jacques Goutteberge pour ne pas être soupçonné d'"antijeunisme" dans le commentaire de la liste de votre champion.Si je vous ai blessé,  je vous prie de m'excuser.Nous avons, vous et moi, passé l'âge des veillées de feu de camp autour du rocher du conseil. Avouez cependant que la nostalgie nous berce quelquefois.Votre dévoué,Scapin.PS: Je ne saurais trop vous recommander , pour apaiser votre courroux, la lecture (ou la re-lecture) des anciens romans de la collection "signes de piste"  :  "Le bracelet de Vermeil", "Le prince Eric", "La tache de vin", "La mort d'Eric".

Bellérophon 12/02/2008 12:13

Il ne me semble pas que Scapin n’est jamais déclaré se vouloir objectif. Je n’ai point souvenir non plus qu’il ait écrit ne pas vouloir présenter son avis. L’objet de son blog était apparemment d’apporter des éléments critiques ou non, avec humour et de donner la parole à qui voudrait bien la prendre, sans aucune censure. Nous sommes d’ailleurs un certain nombre à en avoir profité. Vous-même M. Cesson, ou d'autres de vos amis, ne critiquez-vous pas régulièrement ici la pratique de M. Gouttebarge sans bien sûr connaître la manière dont a travaillé son équipe, sans bien savoir comment les colistiers principaux se sont présentés et comment ils sont intervenus durant la réunion publique ? Tout cela n’est pas grand-chose. Il m’apparaît que le devenir de Chaponost dans la CCIV, le financement d’une la salle de spectacle, et autres grands projets présentés sont plus important. Sans oublier la couleur politique de chaque liste. C’est sur ces points que les électeurs vont se déterminer. Enfin, je l’espère. Je note que vous parlez des 8 candidats éligibles de la liste de gauche. C’est sagesse de votre part. J’espère que ces 8 (ou 7) constitueront une force de proposition constructive et un contre pouvoir utile. L’opposition systématique est stérile.

CEYSSON Pïerre 11/02/2008 20:39

Un « chef » et son équipe          « Ô complaisance maudite, à quoi me réduis-tu ? »            Sganarelle, Dom Juan, Acte V, Scène 4   Scapin, A forcer de railler pour railler, le masque se décompose. Dans tes deux dernières livraisons, te voilà devenu Sganarelle. Ton humour y atteint une mauvaise foi guère catholique, si j’en juge ton admiration pour les scouts et la révérence obligée à tes Gérontes favoris. J’envie ta partialité. Tu admires la technique qui préside au show du maître Jacques, mais tu ne dis rien de la mise en scène d’une présentation de liste. A croire que nous n’avons pas assisté aux mêmes shows (c’est pour écrire en ton style). Il est vrai que tu sais esquiver à l’anglaise, c’est bien commode pour faire drôle en éludant l’essentiel : les curieux et les autres attendaient des « bobines », ils eurent une équipe du début jusqu’à la fin. D’abord les rares soutiers et les soutières qui disposaient les potages couleur de la liste (orange de potiron, rose foncé et betterave, vert avocat et épinard). Même qu’une confondait l’espoulette et l’esperluette, ce truc qui réunit l’ensemble & l’autrement, mais son clafoutis aux framboises était d’une onctuosité qui a séduit bien des papilles.  Ensuite, question « tupperware » électoral, quand l’équipe présenta les thèmes quatrième forum, il y eut des maladresses (on est ému parfois), de bien petits ratés techniques, mais des personnes se risquaient en public et présentaient un travail collectif. Les huit chefs d’équipe, qui assumeront des « fonctions éligibles », ont présenté les huit orientations de la liste et leurs compagnons de travail. Même qu’il copiera ce modèle, Guy Palluy, le « rural [de bon sens] fût-il socialiste » comme tu dis, venu parler du centre nautique et de l’animation communale avec une argumentation proche de celle de notre liste.  Tu étais encore là mais tout ça t’a échappé. Tu n’es pas resté pour pa…potages et clafoutis, tu aurais aimé le numéro de René Lambert et les excellentes questions du public resté tard. Quant à l’absence de Roland Crimier, tu n’ignores rien des petits coups tordus en usage dans toute pataugeoire électorale. Dans le fond, j’aime bien ton indépendance d’esprit. Oui, en bon valet, tu sais considérer la prééminence du chef. Tu apprécies mieux le « héros de la soirée » de vendredi déclinant seul ses projets que les inventaires de campagne, mais, nuance, tu préfères te gausser du « chef scout » meneur d’équipe qui, le samedi, fait la synthèse et argumente sans démagogie sur les projets concertés de sa liste. Et je ne dis rien de ton viseur fixé sur les personnes…  Pour faire un bon mot, que n’esquiverais-tu, et qui ne favoriserais-tu pas ? A chacun son nombril et son style, à chacun sa B.A., et tant mieux pour les autres.   Salutations. CandideP.C.C.

Bellérophon 11/02/2008 17:14

Qu’il me soit permis de regretter que les zélateurs de la liste de gauche fassent trop souvent usage de procès d’intention et de rapprochement improbables. Mais bon, comme ce qui est écrit est outrancier, c’est sans conséquence. Sur le fond, je pense que le principal point de divergence entre les deux listes est le fait de se retirer ou non de la CCVG. En effet, si les deux leaders se sont prononcés contre le centre nautique tel qu’il est prévu actuellement, M. Gouttebarge a indiqué qu’il pèserait de tout son poids pour faire entendre l’opinion des Chaponois au sein de la CCVG, qu’il ferait tout pour limiter les coûts, mais que sauf à sortir de la communauté de commune, la loi de la majorité ne peut qu’être acceptée. Si M. Ménard va au bout de sa logique, il nous sortira de la dite CCVG… Avec toutes les conséquences positives et négatives que cela peut avoir. Positives vis-à-vis du coût du centre nautique, négatives pour tout le reste, y compris le très grand risque de se voir intégré dans l’ex Courly… A moins que la gauche veuille faire de Chaponost, dans un splendide isolement, la Suisse du département ?

Alphée 11/02/2008 10:18

Mon cher Scapin,Il aurait suffi pour trouver l'ambiance chaleureuse chez Jacques Gouttebarge et la LISTE CHAPONOST en ACTION, que vous restiez au cocktail offert aux amis qui nous avaient honoré de leur présence, et dont vous faisiez partie.Mais pfuitt.....  le débat terminé, au diable vous partîtes .....C'est une habitude chez nous, le travail se fait sérieusement et sans clameurs. Nous restituons ensuite les fruits de notre boulot dans le calme et la sérénité, pour que l'information soit claire.Ce qui n'induit pas que nous sommes des rabat-joie, loin s'en faut, les amis qui sont restés n'ont pas été déçus, ni par les victuailles, ni par l'ambiance. (ceux qui ne sont pas nos amis aussi, et bien qu'ils aient beaucoup critiqué, cela ne les a pas empêché de boire un coup, les yeux et les oreilles tout autour de la tête,  car entre nous, et entre nous seulement, il y avait des taupes).La prochaine fois, restez donc avec nous. Cela vous évitera de dire des gognandises comme on dit dans ma ville natale.

de retour 11/02/2008 00:22

Rassurons vos lecteurs:  de programme, il fût beaucoup question : 1h30, avant que vous profitiez de votre grande taille et de votre art de vous pousser du col, pour apparaître fort tard au fenestron, la salle étant archi-pleine . Et ce n'était que sur une partie du programme. Nous en aurons entendu 6 heures en deux mois sur le pourquoi et le comment des actions.Votre poulain n'y aura consacré que quelques dizaines de minutes, les autres de vendredi étaient dédiées à la béatification de notre chef compétent par ses colistiers favoris. les autres nous ont fait coucou de la main. On suppose qu'on leur demandera de se contenter de faire la même chose au Conseil !!Tout comme P Menard, le chef bien-aimé souhaite un audit : membre de la majorité sortante, on pouvait penser qu'il connaît l'état des lieux, à moins qu'il n'ait dormi bien longtemps.Comme vous le disiez, la présence de chef d'entreprise sera gage de bonne gestion : et paf, v'là t'y pas que c'est le dentiste qui s'y colle ! la gestion d'un cabinet est tout à fait significative de celle d'une commune. Et croix de bois, croix de fer .. on ne touchera pas aux impôts... la facture de taluyers, ce à quoi se résoud le Chef bien docile, se paiera avec des jetons de Monopoly, à coup sûr !!! C'est vrai qu'il est auvergnat, comme l'ami Giscard, qui a fait passer le taux de prélèvements obligatoires de 34% à 40% en 7 ans !Maintenant, si la présence d u bon roi Henri  est un gage pour le Chef, .....

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication