Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 17:23




A cinq semaines de la première salve de bulletin
s de vote, la place du marché bruissait ce matin d’échos électoraux de tous bords. Les lads des écuries municipales, assidus au service de leur poulain respectif, distribuaient à qui voulait, qui leur liste officielle, qui une invitation à une réunion publique destinée à officialiser leur liste. 
 

Quelle ne fut pas notre surprise de constater que l’invitation de Pierre Ménard à sa réunion du 9 février prochain, pourtant fraichement imprimée sur son habituel support vert s’était vue enrichie à la dernière minute d’un papillon blanc grossièrement agrafé annonçant à ladite réunion non seulement la présence naturellement complice de quelques caciques socialistes maires de communes avoisinantes mais encore celle de… Roland Crimier, ci-devant maire MoDem de Saint Genis Laval, notre grande voisine !
 

Nouveau coup de Théâtre dans la comédie chaponoise, et nouveau coup de chapeau au metteur en scène ! Ainsi le MoDem, qui représente bien peu aujourd’hui si l’on en juge par la pantalonnade lyonnaise, emboîte le pas au ralliement de Jacqueline Bourgeat que nous dénoncions hier dans ces pages et parraine la liste socialiste. 

Ne nous réjouissons pas de cette triste bouffonnerie. Il est en effet beaucoup à craindre que Chaponost soit une nouvelle fois victime de petits arrangements entre amis et d’une tambouille électorale qui nous dépasse.
 

 Notre député UMP, Christophe Guilloteau, dont le suppléant à l’assemblée n’est autre qu’Etienne Fillot, par ailleurs premier adjoint UMP et challenger de Roland Crimier, sollicite nos suffrages au prochain scrutin cantonal. Il a l’outrecuidance de vouloir déposséder de son fauteuil Michel Thiers, ancien maire de Brignais et actuel vice Président MoDem du conseil général qui, à 75 ans, se verrait bien rempiler pour six ans si ce jeune blanc bec de Guilloteau ne jouait les oiseaux de malheur en voulant, tel un coucou, squatter son nid. Vous suivez ?

Contre une paisible retraite à l’hotel du département, Michel Thiers aurait bien laissé, à Chaponost, la voie libre à la candidature de Jacques Gouttebarge, poulain de Guilloteau, voire aurait pu la soutenir. Oui mais voilà, lors d’une récente cérémonie des vœux, notre jeune et vaillant député non seulement confirmait sa ferme volonté d’accéder aux fonctions de conseiller général mais encore s’autorisait à critiquer sévèrement et à mots à peine voilés l’inaction passée de Michel Thiers et son manque de qualité pour occuper ce poste. Vous suivez toujours ?

De là sommes nous en droit de supputer que l’appétit féroce et les dents longues du jeune Christophe qui, rappelons le, n’a jamais été élu député mais seulement réélu, Beau Papa lui ayant fait cadeau en cours de mandat de son beau siège à l’assemblée, ont considérablement irrité le vieux lion du département qui, se voyant menacé, lâche ses troupes sus à l’ambitieux jeune homme. Vous suivez encore ?

Dernier acte, Crimier, pris en tenaille entre Guilloteau et Fillot, et pour venger son ami Thiers, rejoint Bourgeat dans le soutien à Ménard avec l’espoir de favoriser ainsi la chute de Gouttebarge, champion de Guilloteau. C.Q.F.D.

Un peu compliqué, le raisonnement ? Je le reconnais bien volontiers. La pression qui monte sur la place du marché a dû, c’est évident, me monter à la tête et embuer mes méninges. Chacun sait que les hommes politiques, tout impliqués qu’ils sont au service de leurs concitoyens, sont incapables de manigancer des coups aussi tordus et une telle duplicité ne peut résulter que de l’imagination débordante et d’une nouvelle fourberie de ce fieffé Scapin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Elections 2008
commenter cet article

commentaires

Bellérophon 21/02/2008 11:34

PS : Oui, j’ai de l’admiration pour M. Gouttebarge. Et je ne suis pas le seul. C’est un homme (notamment) aux qualités humaines remarquables, aux capacités fédératrices évidentes et l’efficace dans l’action manifeste.

Bellérophon 21/02/2008 11:19

Merci vivement à CVCG, très sincèrement. Il se trouve que j’adore les gens qui m’aident à m’améliorer. Et en l’espèce il semble bien qu’il y a une belle opportunité. Maintenant, c’est me faire trop d’honneur que de m’imaginer en Machiavel du clavier. En fait lorsque je n’écrivais «pas sectaire, ni sarcastique, ni méprisant pour personne», je ne visais absolument pas M. Ménard que je ne connais pas assez pour le comparer sur ce plan à M. Gouttebarge. Non, je faisais plus simplement référence aux propos que j’ai lus ici de la part de personnes dont le but évident est de discréditer peu ou prou la liste Chaponost en Action. Je faisais aussi référence à ce que j’ai subit, à l’expérience que j’ai de la vie politique, aux procédés qu’utilisent volontiers nombre de politiques, notamment socialistes relevant de la moquerie, du procès d’intention, des attaques personnelles, de la méchanceté, de l’amalgame, du sarcasme, du mépris, de la tentative de «ringardisation», (Cf. campagne anti-Sarkozy aux dernière présidentielles). Vous pouvez aussi reprendre les contributions ci-dessus pour voir que l’on n’est pas tendre pour les membres de la dite liste, pour notre député ou éventuellement pour moi-même. N’a-t-on pas comparé une de mes prises de position à une autre, en 1968, annonçant l’entrée de char dans Paris ? Sans parler de ceux qui aimeraient manifestement «m’outer», histoire de personnaliser leurs attaques. La phrase qui suscite votre réaction était en quelque sorte une (douce) réponse du berger à la bergère… Pour vous faire une idée de ma disposition d’esprit à l’égard de M. Ménard, je vous invite à vous rapporter à ce que j’ai écris à plusieurs reprises à son sujet et à celui des personnes qui composent sa liste. Et si ce n’est pas suffisant, sachez que j’ai le plus profond respect pour la vie démocratique en générale et pour les personnes qui s’engagent en politique en particulier. On peut avoir des «adversaires» dans le débat d’idée et pourtant parfaitement respecter ceux-ci au plan humain. M. Ménard est pour moi une personne de qualité (bis). Il y a même des gens sur sa liste que j’aurais aimé trouver sur celle de Chaponost en Action et que j’aurais à minima souhaité voir dans les 7 premiers pour être certain qu’ils soient élu. Pour finir, sachez que ce que j’ai pu écrire n’est pas forcément partagé par M. Gouttebarge. Sachez aussi qu’il na jamais, à ma connaissance, fait autre chose que respecter parfaitement M. Ménard et sa liste, qu’il ressent apparemment certes comme concurrente mais surement pas comme ennemie. Au total je vous promets de faire de mon mieux pour être plus clair. Ce faisant, j’espère ardemment que tous les autres scripteurs potentiels en feront autant… Nous pouvons maintenant en revenir au débat d’idées, n’est-ce pas ?

CVCG 20/02/2008 13:18

Eh bien je vois que Belllérophon est en grande forme !Toujours prêt à verser dans l’éloge de Mr Gouttebarge.Au fil de ses nombreuses interventions sur ce blog, il annonce où va sa préférence. Libre à lui, et jamais, il ne sera question pour moi de lui contester cette liberté, la pertinence de son choix et son opinion politique.Donc à première vue, rien à reprocher à Bellérophon. Mais je dis bien à première vue, car derrière ses propos dithyrambiques, se cache un exercice bien plus sournois.Attention, je tiens à préciser en préambule que je ne conteste pas les qualités que Bellérophon prête à Mr Gouttebarge. Pas plus que je ne porte le moindre jugement de valeur sur la personnalité de ce dernier.Mon but est uniquement de mettre en lumière la méthode qu’utilise Bellérophon pour atteindre son but réel qui est tout autre que mettre en avant son « champion ».Je m’explique quand on écrit comme il le fait tout récemment : « … ni sarcastique, ni méprisant pour personne »On sous-entend par définition que l’adversaire de la personne qui est ainsi complimentée est, elle, sarcastique et méprisante….Par exemple, que penseriez-vous, consciemment ou inconsciemment d’ailleurs, si j’écrivais :« Je préfère un maire comme Pierre Ménard qui est un homme de conviction, ni raciste, ni cynique, ni misogyne, ni cruciverbiste… »  Ne pensez-vous pas que cette tournure de phrase pourrait sous-entendre que Mr Gouttebarge apprécie ce sport cérébral que sont les mots croisés ? Il s’agit là d’une technique trop bien connue des officines de communication ; elle permet de dénigrer l’adversaire politique, sans encourir les foudres de la justice ! Ce n’est pas la première fois que Bellérophon use d’un tel procédé, et ça en devient fatiguant.Là, on n’est plus dans le débat politique, ni dans la confrontation d’idée, voire même pas dans la caricature. Bellérophon, je vous entend déjà hurler au scandale, à la censure, à la calomnie….allez-y, si ça peut vous soulager....mais ne vous trompez pas d’adversaire : je ne suis ni socialiste, ni vert, ni modem. La seule liste sur laquelle je figure est la liste électorale de Chaponost.….et si je me permets d’intervenir, c’est au titre d’une vieille amitié avec Pierre, car pour moi aussi l’homme compte autant que les idées qu’il porte ! Je confesse que parfois nos propos sur ce blog peuvent être dignes du zinc, mais cette basse manœuvre que vous utilisez trouve elle sa place dans l’arrière-cour de nos bons vieux bistrots de campagne… Bellérophon, fermez bien la porte en partant … 

Bellérophon 19/02/2008 20:49

Bon, cette réaction primaire étant passée, je comprends que vous nous dites que M. Ménard travail beaucoup. C’est bien. Mais s’il est maire de Chaponost à quoi renoncer ? A son métier d’urgentiste ? A son rôle de chef d’entreprise ?

Bellérophon 19/02/2008 15:32

Fils de prof & de Doc… Oups ! Je comprends que ces personnes aient pu se payer des voitures… Vous ne devez pas être dans le besoin non plus. Tant mieux pour vous. Je trouve cela attendrissant moi la gauche à Chaponost ) ;o))

Enfin ce sont des clichés bien sûr, comme la droite qui ne serait ni solidaire ni sociale et composée de gens aisés.

Enfin, parole de nécessiteux, je préfère un maire de droite. Surtout s’il est aussi humain, respectueux, ouvert, à l’écoute, pas sectaire, ni sarcastique, ni méprisant pour personne et s'il sais travailler en équipe comme M. Gouttebarge.

médecins, bons à riens 18/02/2008 19:08

Je poste ce petit message dans un élan de bonté et je suis sur, qu'en le lisant, nombre d'entre vous pourront désormais dormir tranquilles. Ils pourront aussi.... Commencer à lire les programmes, regarder qui a vraiment travaillé.... Sommes toutes, considérer le fond.Je crois bien connaitre M Menard et il est, c'est vrai, urgentiste. Je ne suis pas de ceux qui pensent que les médecins ou les fonctionnaires sont de mauvais gestionnaires. Je n'aime pas ces idées "clichés" qui relèvent des discussions de comptoir. Ma mère est médecin et mon père enseignant... et, devinez quoi? J'ai toujours eu à manger. Ils ont réussi à s'acheter des voitures et ils peuvent même me payer des études!Cependant, certains d'entre vous ne se laisseront pas convaincre... il n'y aurait plus d'eau à leur moulin. à ceux la, je dis: renseignez vous.... et vous serez comblés.Pierre Menard est en effet également chef d'entreprise....dormez tranquille désormais, ce médecin n'en est pas un... il a réussi à monter et à pérenniser une entreprise. la mairie de Chaponost sera en de bonnes mains...Pascal, qui sera tout mais pas médecin.

Bellérophon 18/02/2008 13:39

En effet, un urgentiste décide vite et seul... C’est d’ailleurs ce que d’aucun reprochent au Dr Fillon. Un socialiste a généralement une propension certaine à engager des dépenses, à augmenter les effectifs, à engager du déficit, à faire entrer dans sa commune un électorat qui peut lui être plus favorable, comme celui que l’on trouve dans les cités. … Qu’en sera-t-il d’un urgentiste socialiste ???? Franchement, il faudrait vraiment aimer les aventures à haut risque pour élire pareil maire ! Pour l’autre, nous aurions au moins l’assurance… de ne pas tomber dans ces fâcheux travers…

vieil observateur 18/02/2008 01:24

Ben quoi , les gars, çà dérape, dans les propos et mauvaise foi  ???Revenons aux propos initiaux disant que quelqu'un du privé est mieux à même d'être responsabe de quelque chose que quelqu'un du public.C'est quand même très réducteur des capacités de toute personne. Je suis dans le privé depuis quelques décennies et je n'y ai pas vu que des flèches. J'ai été en relation techniques avec des gens du public ( collectivités locales et hospitalières) , et je n'y ai pas vu que des nuls. Loin, loin de là !!Pierre Menard a l'avantage, du coup, d'être les deux à la fois; et aux urgences, on est soumis à des instants de décision plutôt rapides, non ? et avec une responsabilités qui n'est pas légère ! . Vous vous trompez sur un contrat d'assurance ? bon, on peut rectifier. Vous vous trompez de diagnostic à l'arrivée du Samu, c'est autre chose . ou si vous vous n'arrivez pas à négocier la disponibilité d'un lit d'accueil , bonjour les dégats. Quant à devoir plus faire confiance à quelqu'un qui a fait du commercial, permettez_moi d'être suspicieux : l'art de la promesse et du comportement sympa avec le client potentiel fait partie du job, pas du travail à accomplir !!

Gédéon 17/02/2008 22:01

Ayant pris connaissance récemment de votre blog chez des amis,  je reviens sur les déclarations publiées concernant Christophe Guilloteau, député de la 10ème circonscription du Rhône.  Le moins que je puisse faire est une petite mise au point  :C. Guilloteau a travaillé pendant plusieurs années dans une entreprise de constructions mécaniques, où il était responsable des achats, puis il a rejoint un poste de Chef de Cabinet à la Mairie de Tarare. Il est devenu ensuite Attaché Parlementaire de J. Besson, quelques années plus tard son suppléant (sa première élection), et a pris sa suite lorsque J.B est parti en mission parlementaire auprès du gouvernement.Christophe Guilloteau vient d'être élu, avec près de 64% des voix, un des meilleurs scores nationaux, aux dernières Législatives, le 17 mai 2007.Il était alors investi par les instances de l'UMP, comme il l'est aujourd'hui pour les cantonales.voir le site UMP - Fédération du Rhône : http://www.ump69.org/ump/actualite/elections-cantonales.htmlPar ailleurs, sans doute parce que le score sans appel de Christophe en agace quelques uns, ils glosent sur de prétendues relations de parentèle qui, selon leur imagination débordante existeraient entre l'ancien et le nouveau député. Pour clore l'histoire, Jean Besson a deux fils, Stéphane et David. Quant à Christophe, il a un papa et une maman bien à lui. Et il n'a jamais été l'attaché de son beau-père qui est pharmacien.Point final.

la vérité sort des urnes 17/02/2008 21:51

Que d'attaques personnelles ! c'est donc cela votre conception de la démocratie, la calomnie !N'en déplaise à ceux qui par leurs écrits croient exercer la démocratie par des attaques personnelles et faire de la politique-fiction, sans parler de ceux qui, des communes voisines, règlent leurs mécomptes ici, :La vérité sort des urnes. C'est aujourd'hui cela la démocratie. Même si cela ne vous convient pas.

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication