Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 17:44

« I wantMaggie.jpg my money back ! » clamait Madame Thatcher à qui voulait l’entendre lorsque, entre 1979 et 1990, elle négociait avec l’âpreté que nous lui connaissons le montant du chèque de contribution britannique au budget communautaire. Ce faisant, « Iron woman » appliquait en politique publique un concept basique de gestion d’entreprise que tout manager privé cultive naturellement sauf à se voir rapidement sanctionné au mieux par ses actionnaires, au pis par le tribunal de commerce, je veux parler du retour sur investissement.

Aurions-nous trouvé notre dame de fer en la personne de madame Galera ? 

Toujours est-il que les dernières lignes de sa récente contribution au blog de Jacques Gouttebarge peuvent nous le laisser espérer. Applaudissons donc sa volonté de fermeté dans les relations avec les institutions et collectivités locales, en particulier avec la CCVG ! Il serait anormal en effet que Chaponost n’exerce une influence ni ne soit payé en retour au moins à proportion de son poids démographique et économique dans cette communauté s’agissant des domaines de compétence à elle délégués. La coupable docilité passée de nos représentants face à la toute puissance de notre voisine Brignais et au lobbying des trois petites communes n’est plus de mise. Nous vous soutiendrons, madame, dans vos propositions en ce sens, nous notons également et ne manquerons pas de vous le rappeler à l’occasion que vous n’hésiterez pas, telle Maggie, à vous opposer si nécessaire.

Il va de soi, et nous en sommes conscients, qu’en matière publique, la rentabilité d’un investissement ne se mesure pas exclusivement en termes financiers mais nous comptons sur la vigilance d’élus qui, comme madame Valera, savent ce que sont un compte de résultat et un plan de financement équilibrés pour veiller à ne pas creuser de déficits insupportables ni charger encore un endettement par trop excessif.

Nous attendons notamment des positions précises sur quelques sujets déjà abordés dans nos feuillets et qui risquent de coûter fort cher sans espoir de retour :

-          L’agrandissement du palais communal,

-          Le musée Berthelot du septennat,

-          La pataugeoire de la CCVG…

De même, des propositions concrètes sur des réalisations indispensables telles que le contournement sud ou l’aménagement de l’ilot Chapard seraient les bienvenues.

Et rappelez vous toujours :

 
We want our money back !

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Elections 2008
commenter cet article

commentaires

vieil observateur 04/02/2008 00:53

Mais, tout simplement parce qu'il vaut mieux avoir l'original que la copie; on est plus sûr du résultat  et confiant envers l'apporteur d'idées que du suiveur !!On a vu déjà la reculade ( sincère et durable ?) sur le centre nautique; attendons maintenant celle sur la mairie, comme la demande Monsieur Berroud.

Bellérophon 03/02/2008 11:44

Ha, le programme de M. Goutebarge serait donc identique à celui de M. Ménard ? Si oui, alors pourquoi voter pour ce dernier ? Votant habituellement plutot à droite bien que je ne me reconnaisse pas dans ce clivage (mais dans d'autres) quel intérêt y aurait-il de voter cette fois à gache ?

vieil observateur 02/02/2008 23:50

Euréka !J'ai compris. Scap1 vote Gouttebarge par réflexe, ancienneté de connivence, conservatisme de droite. Il n'y avait pas d'attaque de sa part sur le programme de la minorité actuelle, bien qu'il soit régulièrement annoncé par thèmes. On ne voyait que la focalisation sur les appartenances politiques. ( à l'opposé de ce que défend le Président de la République, issu lui aussi de l'ump, non ?).)Madame Galera signe un article qui reprend une grande partie des choses lues dans la presse "verte". Scap1 trouve l'article génial, le menant au bord de l'extase. Que ne l'a -il dit en lisant ce qui "encombre sa boîte aux lettres" .? Dit par les autres: çà ne va pas. Dit par mes collègues, çà va !! Faut dire qu'elle est responsable d'entreprise. Elle sait donc ce qu'elle dit, contrairement à ces gens de gauche ( ou du Centre d'ailleurs), qui n'ont jamais su que 2+2, çà fait 4. C'est pas comme Bouton, qui avec ses 5 milliards, doit être à la LCR .Bon, maintenant, si çà convainc les déjà convaincus, ......

L'instituteur 02/02/2008 15:00

Scapin,Dites moi donc ce que vous pensez de nos 36600 communes, qui appartiennent chacune à des communautés de communes, elles même partie intégrante de moultes syndicats, qui constituent eux même des départements, puis des régions, des groupement de régions, et enfin l'Etat (lui même noyé dans l'UE).Ces échelons divers sont un frein à la réelle efficacité du système.On le sait, il ne faut surtout pas chercher à amputer l'une ou l'autre de ces strates sous peine de voir le petit pouvoir des uns ou les grosses indemnités des autres s'anéantir. Néanmoins toute personne avisée conviendra de l'ineptie du système et de la necessité de supprimer deux ou trois couches de notre Big Mac républicain.Vous aurez noté je suppose que notre ami Attali souhaite la mort aux pharmaciens et autres taxi drivers. En plus de ça, il remet en question l'étage départemental (notre président Sarkosy, lui même ancien président des hauts de seine, ne manquera pas j'en suis persuadé de dégager cette proposition d'un revers de main.)Figurez vous que si ma mémoire est bonne, l'esprit (à demi avoué) de la loi Chevènement qui créa les Communauté de communes, relève à peu près de la même logique, mais en s'attaquant à la pyramide par le bas.Et oui ! L'idée était donc de faire emerger un sentiment et une notion d'intérêt supra communal.Par votre discour, vous semblez révoquer ce principe, mais il est, vous en conviendrez j'en suis sure (après reflexion), necessaire et même salutaire d'y arriver.Ainsi l'implantation de notre pataugeoire relève t'elle d'un choix d'intérêt général pour la population concernée (la définition de cette population peut j'en conciens porter à débat), et non pour l'intérêt Chapono-Chaponois. Ce que vous décriez dans cet article n'est ni plus, ni moins, que l'essence même des communautés de communes. Ce que vous défendez me semble n'être qu'une absurde, petite et vaine lutte de clocher. Pour finir je ne souhaite pas à Mme Galera la même trajectoire que votre idole. On se rend bien compte aujourd'hui des dégats inombrables et calamiteux de sa politique d'alors.

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication