Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 17:58
de-Gaulle.jpg

Est-ce l’effet de ma dernière supplique ? Toujours est-il que Jacques Gouttebarge a communiqué.

 

D’entrée, les accents gaulliens du « Chaponoises, Chaponois, » laissent attendre un grand discours politique comme le Général en avait le secret et le talent.

 

Mais après ?

Hormis des vœux bien tardifs, rien ! Le message est vide de chez vide !

 

La liste ?

Rien ! Il faudra attendre « quelques jours ».

 

Le programme ?

Rien ! Il sera finalisé après une réunion publique « d’écoute » qui se tiendra le 8 février, dans quinze jours. (Diable, ne serait-ce pas là du canada dry de la démocratie participative si chère à Ségolène et Pierre Menard ?). Il nous sera présenté « dans les prochaines semaines ».

 

Si je ne penchais pas pour ce camp, je dirais que c’est prendre les gens pour des c…

 

A ce propos, rappelons qu’à un quidam qui lui jeta dans un bain de foule un mémorable « mort aux cons ! », avec l’humour dont il savait faire preuve, le Général répondit : « vaste programme ! ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Elections 2008
commenter cet article

commentaires

Bellérophon 02/02/2008 11:56

Je suis très honoré par votre réaction. Ceci dit, comme je me permets des remarques sur les uns et les autres tout en restant dans l’ombre, cela implique aussi que je les respecte parfaitement en tant qu’individus. Il ne faut jamais confondre débats d’idée et attaque personnelles. Si non, l’on en vient à la blessure d’amour propre qui fait écrire à certaines des choses bien regrettables… Même si nous ne sommes par d’accord sur tout, il semble bien que nous partagions, entre autres, l’idée que servir est plus gratifiant que se servir… Entende qui voudra… Sur la forme, laissez le vitriol de coté, il consume déjà de l’intérieur les aigris qui, je le pense, se reconnaîtront.

Bellérophon 01/02/2008 10:48

La très respectable Mme Bourgeat aurait-elle franchie le Rubicon ? Voilà qu’elle signe une «correspondance» dans «Autrement» la feuille verte de la liste PS-Ecolo… Diantre, aurait elle oublié où se trouvent ses amis politiques de toujours ? Ne se rappel-t-elle plus des critiques de ceux qui font mine de la considérer aujourd’hui ? Cet événement serait-il à relier à la déception de ne pas être sur une liste ? A moins qu’il s’agisse d’un de ces mouvements d’âme dont elle est coutumière et qui la porte à ignorer Dimanche celui qu’elle embrassait Samedi… Qu’elle se rassure, au fil de tous ses mandats, elle a donnée à la commune tout ce qu’elle pouvait lui apporter. Pour un nouveau souffle et de nouvelles ambitions, il arrive un moment où il faut aussi d’autres gens. Quant à M. Mémard, si cette tentative de récupération d’un électorat de sensibilité MODEM est de bonne guerre, je doute qu’elle soit fructueuse étant donné l’alliance que son compétiteur a établie et présentée…

Scapin 02/02/2008 08:28

J'éprouve un réel plaisir, mon cher Béllérophon, à la lecture de vos commentaires et suis honoré de vous compter parmi mes fidèles lecteurs.Vous me posez  toutefois un non moins réel problème en abordant avant moi des sujets qui méritent effectivement commentaire. Comment voulez vous que je qualifie maintenant le retournement de veste de madame Bourgeat ? Vous l'avez déja fait.Peut être me contraindrez vous à changer l'acide de mon encrier pour une autre mixture, pourquoi pas du vitriol ?

toujours de passage 25/01/2008 00:16

Excusez ce double message : mon doigt a dû s'assoupir sur le clavier...Désolé.

toujours de passage... 24/01/2008 23:19

Pourquoi diable se contenter du conditionnel ?? on nous prend pour des billes !!J'avoue être perplexe : si Scapin considère qu'à 62 ans, il n'est plus de bonne pratique que de vouloir être Maire, quelle idée ( si ce n'est que simple et désespérant réflexe  idéologique) que de soutenir, avant même que d'être convaincu par un programme, un candidat qui sera dans 1 ou 2 ans "out", surtout qu'une fois élu, il voudra rester pour un deuxième mandat : on partirait pour une nouvelle "fillonnade"!! C'est dur, la cohérence !!!

toujours de passage... 24/01/2008 23:17

Pourquoi diable se contenter du conditionnel ?? on nous prend pour des billes !!J'avoue être perplexe : si Scapin considère qu'à 62 ans, il n'est plus de bonne pratique que de vouloir être Maire, quelle idée ( si ce n'est que simple et désespérant réflexe  idéologique) que de soutenir, avant même que d'être convaincu par un programme, un candidat qui sera dans 1 ou 2 ans "out", surtout qu'une fois élu, il voudra rester pour un deuxième mandat : on partirait pour une nouvelle "fillonnade"!! C'est dur, la cohérence !!!

d'Artagnan 20/01/2008 22:56

A ce niveau, ce n’est plus de l’impatience, c’est de l’incontinence ! Bon sang Scapin, ce n’est pas parce qu’un blog est ouvert que les candidats doivent se conformer aux désidératas du géniteur du lieu ! Ho le vilain Gouttebarge, il ne dit pas ce que l’on voudrait qu’il dise et s’il le dit, de toute manière ce n’est pas assez vite. Si son programme n’est pas encore sur «Le blog de Scapin», en tout cas les procès d’intention eux y font flores ! Quand on veut vraiment savoir si une vision des choses est en adéquation avec les attentes des citoyens, on confronte la première avec les secondes. En suite l’on peut savoir clairement où l’on veut aller, ce que l’on souhaite faire et ne pas avoir réglé tout dans les moindres détailles, comme par exemple la définition précise des priorités dans la liste des projets retenus. C’est là que les choses se passent actuellement. Et c’est là que la confrontation est précieuse. Pour ma part, je ne me permettrais pas de préjuger de ce que cela va donner. Attendre et voir… Je pense que vous pourriez en faire autant.

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication