Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 13:43
Nessie.jpg

Juré, craché ! Croix de bois, croix de fer… ! Cette fois, on va le faire !

 

Les Calédoniens ont leur monstre du Loch Ness, les matelots leur serpent de mer, Bizet son Arlésienne, nous avons plus modestement l’aménagement de la rue Chapard.

 

Plusieurs générations d’élus municipaux - il est vrai qu’à ce stade une génération ne dure que six années, parfois sept – ont  annoncé dans leurs campagnes qu’elles allaient s’atteler, c’est sûr, à ce chantier que tous, d’un bord comme de l’autre, jugent prioritaire pour la cohérence de notre urbanisme. Combien de fois n’avons-nous pas entendu dire que la rue Chapard constitue le cordon ombilical qui réunit les deux centres du village et qu’il convient de l’aménager en conséquence ? Pierre et Jacques n’échappent pas à la règle en ce début d’année électorale.

 

Heureusement pour nos politiques, l’électeur est un animal doué d’une mémoire courte qui permet à ces messieurs, à peine le bulletin dépouillé, de remiser dans les fondrières les engagements pris sur la place du marché. Au besoin, l’on n’hésite pas à agir à l’encontre de la logique du projet, en créant par exemple un parc de stationnement automobile au beau milieu de l’artère que beaucoup s’accordent à rêver la plus piétonne possible.

 

Personne ne peut ignorer, monsieur le maire nous l’a suffisamment trompeté dans les oreilles, que le P.L.U. a enfin été adopté et que l’une de ses priorités est la densification de l’habitat en centre ville. Ce plan pourrait recevoir une formidable première application dans le cadre du chantier Chapard. La commune y dispose en effet de quelques réserves foncières qui pourraient être affectées à la construction de logements en coordination avec l’implantation de commerces et l’aménagement de la voie elle-même reconquise à cette occasion au bénéfice de la circulation piétonne tout en assurant une disponibilité minimum aux titulaires d’accès automobiles. Le défi, on le voit, est d’importance tant les contraintes sont contradictoires mais le challenge ne doit pas effrayer nos valeureux candidats.

 

Nous essaierons de ne pas avoir la mémoire aussi courte que celle des électeurs et nous rappellerons Jacques ou Pierre, selon qui sera élu, à ses engagements sur le sujet.

 

Messieurs, si vous mentez, croix de bois, croix de fer, vous irez en enfer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication