Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 14:56



L’avenue Paul Doumer n’est ni la rue Beaubourg, ni la rue de Lille, ni le jardin des tuileries (ou bien la place de la Bastille, ou bien le quai François Mauriac), ni enfin le quai Branly. De même qu’Henri Fillon n’est ni Georges Pompidou, ni Valéry Giscard d’Estaing, ni François Mitterrand, ni enfin Jacques Chirac. Au final, les contribuables chaponois ne constituent pas une masse fiscale comparable à celle de la France, taillable et corvéable à merci pour la réalisation des grands projets de ses princes.

 

La maison Berthelot, dont on nous rebat les oreilles à longueur de bulletins municipaux, tracts et supports de communication électorale d’un bord comme de l’autre, ne saurait être notre musée d’art moderne, musée d’Orsay, Grand Louvre (ou Opéra, ou Grande bibliothèque), ni enfin notre musée des arts premiers dans le seul but d’assurer pour la postérité la notoriété de notre maire actuel, peut être sous le nom d’ « Espace Henri Fillon » ?

 

Ce bâtiment, situé au cœur de la rue commerçante de notre village, ne présente, comme chacun peut le constater, aucune qualité architecturale majeure de nature à justifier le traitement que l’on veut lui réserver. Il ne revêt aucuDSC-0010.JPGn charme et, pour tout dire, est plutôt triste et laid. Sa seule caractéristique est de représenter la technique traditionnelle de construction en pisé des bâtiments agricoles des monts du Lyonnais, au même titre que plusieurs milliers d’autres fermes alentours ; Quelle originalité ! L’on voit mal dès lors la raison qui pousse nos édiles présents et futurs à vouloir y créer une maison de pays dont l’implantation centrale ira à l’encontre des objectifs de densification de l’habitat en centre ville contenus dans le P.L.U. comme du dynamisme de la principale rue commerçante de notre village.

 

La préemption de la propriété Berthelot et les diverses opérations foncières périphériques à cette opération ont déjà coûté fort cher à la commune (Peut être serons-nous amenés un jour à évoquer dans un autre billet l’opération « Géode »), on imagine aisément combien coûterait la réhabilitation de cette bâtisse ancienne, et combien plus encore si sa vocation devait être d’accueillir du public, avec toutes les contraintes budgétaires liées aux normes de sécurité.

 

L’emplacement que laisserait libre la rénovation de ce bâtiment pourrait utilement être consacré à l’édification d’un immeuble de logements locatifs ou réservés à l’accession aidée dont le rez de chaussée pourrait être réservé à l’installation de commerces de proximité. Un tel programme serait certainement de nature à contribuer au développement tant économique que démographique de notre commune mieux que ne le ferait un musée où, d’ailleurs, on ne sait toujours pas ce que l’on exposerait.

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Maison Berthelot
commenter cet article

commentaires

fleys 06/01/2008 17:48

Transparence : communiquer en temps réel bien sûr et surtout de l'information(objective et honnête) et non de la promotion (orientée et flatteuse)Rigueur  , oui mais je préfererai la rigueur d'un responsable d'entreprise  au regard   - des projets structurant et engageant l'avenir de la commune   - des sommes mises en jeu (investissements et fonctionnement) - et du retour attendu par les Chaponois ( le "ROI" pour reprendre un terme d'entreprise)Vision à long terme avec la nécessair e imagination pour inventer le futur ..mais aussi vision d'ensemble pour ne pas se contenter de "pansements successifs" faits à la hâte et souvent bien tard .   FuturEx  

Un jeune 03/01/2008 23:15

Mouai, un blog sur Chaponost... 23 ans que je vis ici je trouve cette idée intriguante *cherche a ne pas vexer l'auteur de ces pages qui a du perdre un certain temps à les faire*.Vous parlez  de personnes voulant ce faire mousser en se construisant un monument mais je vois un site, sensé informer la populace, ne parler que de fututilité.Evitez de partir en delir dans des lettres pleine de vieillerie voulant parler d'affaire politique, tel une campagne Segoleine/Sarkozi. Chaponost reste pour moi une ville dortoire sans transports, isolant le jeune (drogue qd tu nous tiens)On nous propose de créer un complex sportif/aquatik --> BAM les repproches! C trop cher trop loin on veut une MJC gniagniaBref Je reste pas ici et je n'y eleverais pas mes enfants ce qui va surement désoler mon padré, je vous laisse avec vos pyramide et vos vizir a la place du calif :D

Jean 01/01/2008 21:02

Notre jeune Scapin semble découvrir la nature humaine. Son ingénuité est tout à fait charmante, je dirais rafraichissante, dans ce monde de politiciens roublards. Scapin a effleuré la motivation que notre édile tient masquée, pour rénover ce batiment pataud qui restera un vestige de ce qu'on a le devoir de ne plus édifier.Passer à la postérité, laisser une trace qui ne soit pas celle d'un chiot sur un édicule est la motivation des hommes politiques de ce pays.Songez à Giscard et sa gare d'Orsay, à Mitterrand et sa pyramide du Louvre, à Chirac et son musée des arts premiers...Alors notre bailli ne peut se résoudre à être oublié par les futurs chaponois qui pour leur grande majorité ignorent l'identité de moult de ses prédecesseurs. Avoir son patronyme affiché au coeur de l'avenue Paul Doumer, n'est ce pas une façon de se faire un prénom pour la postérité ? Pas de chance, le nom a été préempté par l'hotel Matignon.Alors peu importe le contenu pourvu que, tel le porc salut, on ait son nom écrit dessus.

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication