Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 16:37

 

Il n’aura pas fallu moins de trois années de patience pour que les jérémiades de la baronne de Courtebiche(1) trouvassent en l’hôtel-de-ville oreilles suffisamment attentives et entreprenantes pour accueillir ses énergiques protestations et mettre enfin en œuvre la destruction de l’édicule ménardien qui déparait depuis 2013 l’entrée de la place du marché. Au demeurant, son édification avait en son temps fait couler quelques cartouches d’encre dans nos colonnes.

 

Car c’est bien un totem de la mégalomanie socialo-ménardienne qui disparaît aujourd’hui, et ce pour le plus grand bienfait esthétique et le confort olfactif de la future place centrale. Nous ne saurons probablement jamais combien il coûta tantôt, ni combien il pèse peut être encore sur le budget municipal au chapitre du remboursement de la dette, assurément fort cher ! Au moins serons-nous définitivement débarrassés de cette horrible verrue qui défigurait par trop un site dont la vocation d’agora n’aurait jamais dû être massacrée par une bande de pieds nickelés irresponsables.

 

La baronne Alphonsine de Courtebiche, mademoiselle Justine Putet et le curé Ponosse(1) peuvent désormais pavoiser. Jamais nous ne reverrons quidam pisser en cet endroit sauf, peut être dans quelques années un soir de libation immodérée, contre le tronc d’un des arbres de la place lorsqu’ils auront suffisamment grandi.

 

Aux chiottes les chiottes !

 

(1) in « Clochemerle » - Gabriel Chevallier

Partager cet article

Repost 0

commentaires

baïka 04/11/2016 21:10

Scapin toujours au taquet !!

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication