Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 08:02

 

 

Sans les assimiler à la bataille de Fort Sumter, les digressions et tergiversations circonvolutives  démontrées depuis quelques mois par les responsables municipaux du plan de circulation automobile pourraient fort bien marquer comme elle le point de départ d’une scission entre le nord et le sud du village.

Impossible en effet pour le Chaponois du bas d’accéder au Carrefour-Market et surtout à son parking sans opérer une longue incursion circulaire par le haut jusqu’à la rue Louis Martel avant de redescendre par la rue des justes jusqu’à l’entrée du parking.

Les sudistes, mortifiés par la condamnable discrimination administrative dont ils sont victimes, n’auront certes pas les moyens, à l‘instar des confédérés de 1861, de faire sécession. Ils n’en nourriront pas moins d’amères rancœurs vis à vis de nos élus alors que l’on pourrait aisément éviter les effets du poil-à-gratter glissé dans leur col de chemise par les dernières décisions en matière de voirie.

 

Que l’on songe :

La voie cyclable de la rue des justes se révèle depuis sa création sous la dictature de l’écolo-intégrisme menardien totalement inutile : On n’y croise jamais la moindre bicyclette. La rue pourrait par conséquent être aisément élargie par la suppression du terre-plein et ouverte au double sens de circulation, rétablissant ainsi la liberté et l’égalité d’accès au supermarché pour toutes les tuniques qu’elles soient bleues ou grises.

Au surplus, l’inversion du sens de circulation du tronçon de la rue Jules Chausse compris entre la place de l’église et la rue des justes, que nous revendiquons dans ces colonnes depuis belle heurette, faciliterait grandement ledit accès à partir de l’axe principal du village en même temps qu’il autoriserait par la même occasion la suppression de l’absurde « cédez le passage » du carrefour Chausse / Joffre, générateur des embouteillages quotidiens constatés aux heures de pointe avenue Maréchal Joffre.

Dès lors nos concitoyens réunis sous la même bannière pourraient rire avec les regrettés Roger Pierre et Jean-Marc Thibault en affirmant :

 

« La guerre de sécession a cessé, c’est sûr ».

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

imprecareur 28/07/2016 19:46

La rue des justes ...la bien nommée car cette rue est décidément très juste grâce aux élucubrations de l'inimitable idéologue Geron.
Après nous en avoir débarrassé, la nouvelle équipe pour ait en effet réparer aussi
cette erreur

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication