Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 15:43

 

 

Qui en effet, il y a quatre jours, aurait pu croire parmi l’assistance nombreuse présente mercredi dernier devant le monument aux morts pour commémorer l’anniversaire de la victoire de 1918 que notre maire prononçait ce jour là un discours si étrangement prémonitoire ?

 

Mon maître a eu la sagesse de mémoriser soigneusement la harangue solennelle de Damien Combet. Les tragiques  événements intervenus deux jours plus tard sur le sanctuaire de notre sol national méritent que l’on en retranscrive ci-dessous quelques morceaux choisis :

 

“Est-il besoin de rappeler que la menace de guerre internationale est toujours présente […] ? La guerre déclarée au monde occidental il y a près de quinze ans par le fondamentalisme musulman  […]  est désormais sans visage, sans frontière, sans éthique et sans pitié. L’ennemi va même jusqu’à lobotomiser et enrôler dans ses rangs des enfants de France pour les retourner contre leur patrie et leurs frères dans des entreprises terroristes suicidaires.”

 

Ces paroles d'une actualité glaçante résonnent aujourd’hui douloureusement dans nos esprits.

 

Puissent ceux qui nous dirigent ouvrir enfin les yeux sur les périls qui nous guettent et remiser à jamais le confortable mais coupable et impardonnable angélisme qui les a conduits à accueillir aveuglément jusque dans nos foyers  « ces féroces soldats qui viennent jusque dans nos bras égorger nos filles et nos compagnes ».

 

A tout le moins sommes-nous assurés aujourd’hui de ce que nous avons élu un maire clairvoyant.

 

                                     

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication