Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 14:24

 

Et pas seulement dans les tee-shirts dans les maillots, comme le chantait Eric Charden en 1979 !

 

Il n’est que d’interroger le personnel du palais Menard qui dut endurer durant les mois de juillet et août des températures rarement inférieures à trente cinq degrés centigrades en journée et ne descendant pratiquement jamais en deçà de vingt cinq degrés en nocturne. Même les adhérents de la médiathèque fuyaient  la fournaise, quitte à se priver de lecture de vacances tant l’atmosphère du paquebot menardien était devenue étouffante.

 

Il est vrai qu’en ces temps de réchauffement climatique qui ne devrait qu’empirer lors des prochaine saisons estivales, il était aberrant de concevoir une telle cocotte minute culturelle flanquée d’une façade totalement vitrée et exposée plein sud, à peine protégée par des stores textiles extérieurs prompts à partir en vrille au moindre souffle d’air. Effet de serre garanti même en l’absence dans le ciel chaponois du plus petit trou dans la couche d’Ozone !

 

Aveuglés qu’ils étaient par leurs egos démesurés et leur obsession toute miterrandienne de marquer leur passage éclair en mairie d’un grand œuvre, genre opéra Bastille ou pyramide de Lech Ming Pei, Menard et ses deux adjoints-ingénieurs, les Laurel et Hardy de l’urbanisme, ne se sont en rien préoccupés de ces vils détails de basse contingence que constituent les phénomènes thermiques et encore moins des conditions de travail et de conforts des agents affectés au monument et de ses usagers. Seule comptait l'ostentation, et après eux le déluge.

 

Oserions-nous imaginer ce que serait le coût pour la commune de la réalisation, a postériori, d’un système de climatisation propre à corriger cette impardonnable erreur de conception et à répondre aux protestations des agents municipaux ? Assurément une dépense colossale à porter au crédit du dépassement de budget de l’édifice et, en même temps que la bévue elle même, au débit de la bande de pieds nickelés qui a sévi à la mairie de 2008 à 2014.

 

Il conviendra, à l’occasion, de se le rappeler. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Centre culturel
commenter cet article

commentaires

nouveau chaponois 24/09/2015 17:50

Sauf erreur de ma part Laurel et Hardy sont ...
Pillard ....de la place du village
et Géron te ... de ce que j'ai fait au village
Tiré par les cheveux je sais mais il faut bien essayer de se consoler

Inquisitor 15/09/2015 17:52

Il y a eu la chaleur, mais que dire des UV qui vont faire pâlir tranche, dos et couverture des ouvrages exposés?
Il parait que l'ancienne médiathèque ne permettait pas de vivre une expérience culturelle de qualité ... un mensonge de plus.
Il ne fallait rien attendre d'un architecte qui a décidé de l'implantation des arbres pour qu'ils fassent de l'ombre ... sur la rue plutôt que sur la place.

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication