Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 17:08

Le pauvre palmipède d’E & A n’avait donc pas été asphyxié par la naphtaline dans laquelle ses maîtres le laissaient croupir depuis près de trois ans !

 

A peine métamorphosé par le reniement d’une filiation partisane lourde à porter parce que ridiculisée par la magistrale claque électorale  enregistrée tantôt par Pierre Menard et sa bande, voici que notre volatile au col vert reprend son vol sous une nouvelle bannière naturalisée chaponoise et, tel le coucou, pond à nouveau ses œufs dans nos boîtes aux lettres.

                              

Parmi ses premiers lancinements, nous retiendrons deux préoccupations majeures :

 

- En premier lieu, de fortes aigreurs au sujet du nouvel espace culturel, grand œuvre de la menardie (Tiens, tiens, … On en revient à l’appellation d’origine) : On ne recrutera pas, comme on le prévoyait, de nouveaux agents municipaux, on ne gaspillera pas moult caisses de champagne et plateaux de petit-fours pour célébrer son inauguration (et glorifier son grand architecte), on n’équipera pas le hall en agora, … toutes choses qui auraient coûté fort cher au budget de la commune ! Déjà qu’il faudra payer la facture de construction de ce vaisseau inutile et celle de son fonctionnement a minima, cela sera suffisant ; mais notre anatidé cancaneur évolue si haut qu’il survole avec dédain ces basses et vulgaires contingences matérielles. Les contribuables sont là pour boucher les trous.

 

A-t-on déjà vu les roumains applaudir et inaugurer la maison du peuple de Bucarest ? Les chinois le grand hall du peuple, place tien an men ? Les ukrainiens le palais Ianoukovitch ? Les irakiens le Palais Al-Hillah ?...

 

- En second lieu, une sévère critique de la politique budgétaire de la nouvelle équipe municipale qui, dans la quête du difficile compromis à trouver en considération de la réduction drastique des dotations de l’Etat, privilégie la réduction des dépenses sur l’augmentation des recettes. Une stratégie impensable pour un bon socialiste ! Le changement de nom de notre canard local ne traduit en rien une évolution fondamentale de pensée. La prodigalité de la cigale l’emportera toujours dans les gènes de ses rédacteurs sur la sage prévoyance de la fourmi.

 

Et puis, n’oublions pas le grand principe : Les contribuables sont là pour raquer et cracher au bassinet.

 

Un seul motif de satisfaction pour le plat-bec : la commune poursuit la politique de coopération africaine si chère à Menard. Il est vrai que le sort des burkinabés de Gon Boussougou, voire des réfugiés afghans, est bien plus important aux yeux de nos angéliques concitoyens de la gauche internationaliste que celui des assujettis chaponois !

 

Bref, tout cela ne casse pas trois pattes à un canard.

 

Coin Coin !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Politique locale
commenter cet article

commentaires

imprécateur 05/03/2015 19:13

Dans la plupart des foyers ce canard évidement est allé ...au p'tit Coin,
seul endroit où il peut être utile.


Quand on voit es ardoises laissées par les socialistes
à l'échelon national : chômage, croissance, dépenses, diminution de la dotation d'état, etc
et à l'échelon local : Ménarthèque, logements sociaux, voirie, etc

En plus ils pensent toujours avoir raison, malgré les déculottées successives ...

RV aux prochaines élections pour la prochaine

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication