Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 17:28

 

Après tout, l'idée n'était peut être pas mauvaise. Seule la mégalomanie menardienne a fait déraper le projet jusqu'au fiasco actuel.

 

Des réunions et rencontres avec la population organisées par "J'aime Chaponost" durant la campagne, il était clairement ressorti que la jeunesse du village en particulier souhaitait la création d'un lieu de vie favorisant les rencontres autour du classique verre de l'amitié. Les bars du haut du village ne correspondaient pas aux canons actuels attendus par les jeunes chaponois.

 

Une terrasse installée sur la place aurait assurément pu remplir cet office et la première ébauche d'un " pied humide" de huit mètres carrés semblable aux édicules encore présents sur le quai Saint Antoine que nous a légués la tradition lyonnaise, de par la modestie de son architecture, pouvait emporter l'adhésion de la population et créer un pôle central d'animation et de convivialité apprécié de tous sans empiéter sur les nécessaires espaces destinés à accueillir les manifestations dominicales régulièrement organisées sur la place du marché. Encore eût-il fallu que l'on n'agrémentât point les lieux d'une pissotière à la fois disgracieuse et incongrue.

 

Las ! Les dingos de la mairie, tout à leur  blâmable folie bâtisseuse, tolérèrent une évolution du projet vers l'édification d'un nouveau palais Menard de 45 m2, certes moins imposant que le premier qui lui fait face, mais tout aussi déplorable à cet emplacement.

 

Damien Combet fut donc contraint de gérer dans l'urgence ce premier sinistre municipal en forme de cadavre de placard, d'autant que les prédécesseurs avaient précipité les opérations au mépris des procédures administratives les plus élémentaires dans le but évident d'assurer la visibilité du projet au moment du scrutin et dans l'espoir ainsi de conjurer la situation calamiteuse de leur liste à quelques jours de la dead-line républicaine. Nous savons ce qu'il en advint !

 

Le kiosque  sera donc démonté (la pissotière aussi) et la convention d'occupation dénoncée à grands frais pour la municipalité. L'incurie menardienne coûtera par conséquent au contribuable Chaponois moult picaillons inutiles qui auraient trouvé bien meilleur usage, ne serait-ce que dans le programme annoncé de restauration et d'agrandissement de la MJC.

 

N'oublions pas cependant la jeunesse chaponoise. Cette génération à exprimé un réel besoin de lieu de rencontre convivial plus "branché" que ce que nous pouvons lui offrir actuellement, et ce n'est pas la médiathèque qui pourra le satisfaire. Il appartient au moins en partie à nos nouveaux élus de prendre cette préoccupation en considération et de favoriser toute initiative qui pourrait aller en ce sens. 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fourier 02/07/2014 17:11

8 m² à Lyon ?? de quoi mettre un frigo, une table, une chaise, un serveur et les clients sous la pluie ??? Quai St Antoine, il est dans les 40 m² et les clients sont à l'extérieur.
maintenant, on peut transformer le lavoir en bar-piscine ...
J'oubliais... tout changer pour ne rien changer : l'herbe devant l'office du tourisme résiste bien.

baïka 30/06/2014 19:04

http://www.mairie-chaponost.fr/actualite.aspx?idactualite=587
pour info; pas de volte face pour le moment

Scapin 22/07/2014 14:55

Ne pensez-vous pas qu'il est de bonne stratégie juridique de demander dans un premier temps au titulaire de se conformer aux clauses de la convention signée de manière à pouvoir, s'il s'avérait qu'il ne voulait ou ne pouvait techniquement obtempérer, dénoncer celle-ci ultérieurement sans indemnité ?

XR 28/06/2014 19:45

Bonjour,
Effectivement pas mal de confusion dans cette affaire, dès son origine (précédent mandat)… mais aussi dans le mandat actuel.
En effet, vous affirmez que ce kiosque va être démonté, et c'était ce que j'avais aussi entendu lors d'un précédent conseil municipal.
MAIS SURPRISE, lors du tout dernier conseil le 18 juin, pas de démontage à l'ODJ (pas de délibération en ce sens)
A la place (si j'ose dire!), information nous est donnée qu'il ne s'agit plus de démonter mais "seulement" de mettre en demeure le propriétaire de se conformer aux clauses de la convention signée.
Cela ressemble à des hésitations, et peut-être même à une 1ère volte-face de la nouvelle équipe.

Scapin 22/07/2014 14:58

Ne pensez-vous pas qu'il est de bonne stratégie juridique de demander dans un premier temps au titulaire de se conformer aux clauses de la convention signée de manière à pouvoir, s'il s'avérait qu'il ne voulait ou ne pouvait techniquement obtempérer, dénoncer celle-ci ultérieurement sans indemnité ?

Présentation

  • : Le blog de Scapin
  • Le blog de Scapin
  • : Chronique villageoise de Chaponost
  • Contact

A vos claviers

Recherche

net e-tiquette


En raison des

responsabilités encourues
par le webmaster,
tout commentaire comportant
un lien hypertexte vers un
site extérieur à ce blog
sera retiré de la publication